L'Usine Auto

Renault et Bolloré officialisent leur partenariat dans le véhicule électrique

, , ,

Publié le

La marque au losange a annoncé avoir engagé un partenariat avec le groupe Bolloré, propriétaire des voitures en libre-service franciliennes Autolib'. L'accord porte sur la commercialisation conjointe de solutions complètes d'autopartage de véhicules électriques en milieu urbain, la fabrication du modèle Bluecar en France et la conception et l'industrialisation d'un véhicule trois places autour d'une batterie Bolloré de 20 kWh.

Renault et Bolloré officialisent leur partenariat dans le véhicule électrique © Henri Garat - Mairie de Paris

Renault et Bolloré s'associent dans le véhicule électrique. Confirmant une information du Figaro publiée la veille, les deux groupes ont annoncé ce jeudi 12 septembre avoir "signé une lettre d’intention pour étudier le développement commun des solutions d’autopartage et la mise en place de coopérations industrielles et commerciales dans le domaine des véhicules électriques".

Vers une société commune dans l'autopartage de véhicules électriques

L'accord, détaillé par Renault dans un communiqué, se divise en trois parties. Il prévoit tout d'abord la commercialisation conjointe de solutions complètes d’autopartage de véhicules électriques en milieu urbain.

Dans ce cadre, les deux groupes "vont étudier la création d’une société commune dont l’objet sera de conquérir et d’installer de nouveaux projets et ainsi de répondre à la demande croissante en France et à l’international de systèmes d’autopartage de véhicules électriques", indique le communiqué, précisant que "Renault pourrait rejoindre le Groupe Bolloré dans le capital de Bluely (Lyon) et Bluecub (Bordeaux)".

La Bluecar en partie produite à Renault Dieppe

Le deuxième point de l'accord concerne la fabrication des Bluecar, actuellement assemblés en Italie, dans l'usine Pininfarina de San Giorgio Canavese près de Turin. Le véhicule quatre places du groupe Bolloré, dont une version décapotable doit être lancée en juin 2014, pourrait ainsi être en partie produit dans l'usine Dieppe (Seine-Maritime). Renault pourrait également fournir à Bolloré des pièces et des composants.

Un nouveau véhicule développé en commun

Enfin, l'accord envisage la "conception et industrialisation d’un véhicule trois places autour d’une batterie Bolloré de 20 kWh". Renault pourrait contribuer au développement et à l'industrialisation de ce modèle de 3,1 mètres de long et disposant d'une autonomie supérieure à 200 kilomètres.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte