Tout le dossier Tout le dossier

Clap de fin pour les iconiques modèles Espace et Scenic de Renault ?

Dans un plan drastique de deux milliards d'euros d'économies qu'il doit présenter fin mai, Renault pourrait annoncer l'arrêt de la production de divers modèles au passé glorieux, comme l'Espace et le Scenic. La priorité serait donnée aux crossovers et aux SUV. Des réductions d'effectifs sont aussi à craindre.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Clap de fin pour les iconiques modèles Espace et Scenic de Renault ?
Renault devrait annoncer une purge profonde de sa gamme de véhicules et arrêter la production de modèles comme l'Espace.

Renault va annoncer une purge profonde de sa gamme de véhicules et arrêter des modèles au passé glorieux mais en perte de vitesse, comme l'Espace, ont dit à Reuters quatre sources proches du groupe et du secteur.

Le constructeur au losange, ébranlé par la disgrâce de son ex-PDG Carlos Ghosn et par un retournement de fortune conjoint avec son partenaire Nissan sur leurs principaux marchés respectifs, doit détailler fin mai un plan drastique d'économies de deux milliards d'euros sur trois ans.

"L'ensemble du projet n'est pas encore gravé dans le marbre, mais on peut d'ores et déjà enlever l'Espace, le Scenic et la grande berline Talisman du futur plan produit, il est quasiment acquis que ces modèles ne seront pas renouvelés et qu'ils vont s'arrêter", a dit une des sources. "En gros, moins de monospaces et de berlines, et priorité aux crossovers et aux SUV."

Une porte-parole de Renault a refusé de faire un commentaire.

Une refonte de la gamme démarrée en 2009

Le constructeur avait déjà engagé en 2009 une vaste refonte de sa gamme sous le crayon du directeur du design Laurens van den Acker, afin de simplifier son offre et d'en unifier le style. Mais une décennie plus tard, le groupe au losange aligne encore entre 45 et 50 modèles dans son catalogue sous les marques Renault, Dacia, RSM, Lada et Alpine.

Pour faire face à la grave crise qu'il avait lui-même traversée, PSA avait annoncé en 2014 une réduction spectaculaire du nombre de ses véhicules, ramené de 45 à 26 en moins de dix ans pour l'ensemble de ses trois marques historiques, avec à la clé 300 millions d'euros de réductions de coûts annuelles.

"La comparaison avec PSA a ses limites, car Renault est beaucoup plus international que son compatriote, dont les ventes restent très axées sur l'Europe", précise une des sources. "Mais si la diversité géographique de Renault explique son nombre élevé de modèles, aujourd'hui ce niveau n'est plus tenable non plus."

Un SUV électrique en renfort à Douai

Après une année 2019 marquée par la première perte nette en dix ans, plusieurs modèles Renault, parmi les moins rentables, devraient faire les frais de cette rationalisation, même s'ils sont iconiques.

L'Espace, précurseur à partir de 1984 sur le segment des monospaces, a ainsi incarné pendant plusieurs décennies l'image familiale que Renault entendait projeter et s'est vendu à plus de 1,3 million d'exemplaires. Mais sa cinquième génération, lancée en 2015, est à la peine face à la concurrence des SUV aux lignes plus agressives, et ses ventes ont chuté en 2019 de 21% à seulement 10 000 unités.

La voiture, tout comme le petit monospace Scenic, longtemps un best-seller de Renault, céderaient tous deux la place à un nouveau Renault Kadjar, SUV fabriqué en Espagne, et disponible en version 5 ou 7 places, selon deux sources.

Espace, Scenic et Talisman sont tous trois produits dans l'usine de Douai (Nord). Le site pourra compter à la place sur deux nouveaux modèles basés sur la nouvelle plateforme électrique commune de l'alliance, notamment un cousin Renault du SUV électrique Nissan Ariya.

L'avenir de la Zoé et de la Mégane en discussion

La berline Fluence, encore commercialisée en Amérique latine dans des volumes très faibles, semble vivre elle aussi ses derniers jours, indique une source.

Le remplacement de la petite Zoé électrique produite à Flins est également en discussion, tout comme l'avenir de la berline Mégane, autre produit historique phare du constructeur français.

"Le crossover Arkana, lancé en Russie, sera bien vendu en Europe pour pallier aux faibles volumes de Mégane, et probablement la remplacer sur le long terme", selon deux sources.

Certaines variantes locales pourraient aussi disparaître du catalogue, un sort déjà réservé l'an dernier à la version break de la Clio lors du passage à la cinquième génération de la citadine.

Une réduction des effectifs est à craindre

Pour réduire ses coûts et redresser sa marge, Renault compte aussi sur les synergies de son alliance avec Nissan et Mitsubishi, sur une rationalisation de ses sous-traitants en ingénierie, sur des cessions immobilières et sur le retrait de marchés moins rentables, comme en Chine où il a engagé mi-avril son retrait de sa JV chinoise de Wuhan, quatre ans seulement après son arrivée sur place.

Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, a prévenu qu'il n'y aurait aucun tabou sur les économies, faisant aussi craindre des réductions d'effectifs et des fermetures de sites.

Mais ce levier est plus délicat à manier, surtout avec la perspective des quatre à cinq milliards d'euros de prêts garantis de l'Etat français que le groupe négocie en ce moment face à la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus.

Avec Reuters (par Gilles Guillaume, édité par Jean-Philippe Lefief)

0 Commentaire

Clap de fin pour les iconiques modèles Espace et Scenic de Renault ?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Constructeurs

Plan d’économies chez Renault, l’héritage de Carlos Ghosn ?

Auto

4 600 postes supprimés et six usines touchées en France chez Renault, le technocentre de Guyancourt réorganisé

Emploi

L'usine de Choisy-le-Roi, spécialiste du recyclage de moteurs, condamnée par Renault à la fermeture

Auto

Quels sites français sont concernés par le plan de réduction des coûts de Renault ?

Auto

[Carte] Où sont situés les sites français de production et d'ingénierie de Renault

Auto

"Renault a besoin d’un nettoyage profond pour repartir", estime Patrick Pélata

Constructeurs

Le nouveau plan pour sauver l’Alliance Renault-Nissan

Auto

Produire uniquement de l'électrique en France, une stratégie "suicidaire" selon la CGT Renault

Auto

Renault envisage de transférer l'assemblage de Maubeuge à Douai, Emmanuel Macron réclame des "garanties" au constructeur

Auto

Fermeture d’usines, synergies… Semaine cruciale pour Renault et l’Alliance

Auto

Renault, au ralenti, attend le feu vert de l’État

Auto

Choisy, Dieppe, Flins… Renault va-t-il fermer des usines en France ?

Auto

[Vidéo] Regardez l'annonce du plan d'économies de Renault

Quotidien des Usines

Arrêt de travail symbolique au Centre technique de Lardy de Renault

Auto

1 500 emplois seraient supprimés dans l’ingénierie de Renault en France, 2 100 dans la production

Auto

Renault veut multiplier par quatre la production de véhicules électriques en France

Auto

Pourquoi les syndicats de Renault ont voté contre le plan d’économies

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS