Tout le dossier Tout le dossier

Renault envisage de transférer l'assemblage de Maubeuge à Douai, Emmanuel Macron réclame des "garanties" au constructeur

Renault réfléchit à un transfert de l'activité d'assemblage de véhicules de son usine de Maubeuge vers son site de Douai dans le cadre du plan d'économies qu'il doit présenter à la fin de la semaine.

Partager
Renault envisage de transférer l'assemblage de Maubeuge à Douai, Emmanuel Macron réclame des
Emmanuel Macron avait visité l'usine Renault de Maubeuge (Nord) en novembre 2018.

Les usines Renault de Maubeuge et Douai, dans le Nord, sont distantes d'environ 70 kilomètres. Renault souhaiterait transférer l'activité d'assemblage de Maubeuge à Douai. Un projet qui permettrait de renforcer l'activité d'assemblage de Douai et de spécialiser à nouveau Maubeuge dans l'emboutissage et la tôlerie, signant un retour du site à sa vocation initiale.

L'usine de Maubeuge, spécialisée actuellement dans les petits utilitaires, a été créée en 1969 par la Société des Usines Chausson, devenue ensuite Chausson Carrosserie puis filiale Renault à la fin des années 70. Elle employait en 2019 environ 1 600 personnes. Un millier de salariés serait concerné par le transfert.

Une table ronde le 1er juin

Lors de la présentation du plan de soutien à la filière automobile, ce 26 mai dans l'usine Valeo d'Etaples (également dans les Hauts-de-France), Emmanuel Macron a fait référence a ce projet de transfert d'activité, mettant la pression sur les dirigeants de Renault, rencontrés le matin même. "Je demande à ce que l'ensemble des salariés de Maubeuge et de Douai puissent avoir toutes les garanties sur leur avenir, leur capacité à produire, et à oeuvrer dans le groupe Renault. Je souhaite aussi que l'ensemble des sous-traitants puissent avoir une visibilité claire et des garanties". Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire présidera le 1er juin une table ronde rassemblant direction, syndicats et élus pour évoquer l'avenir des deux sites industriels. Des élus de Maubeuge se sont rassemblés ce 26 mai pour dénoncer le projet de transfert d'activité de Maubeuge à Douai.

En novembre 2018, Emmanuel Macron avait visité le site de Maubeuge et Renault s'était alors engagé à investir 450 millions d'euros dans le développement du site. Une promesse que le président de la République a rappelé aux dirigeants du constructeur, soulignant que la garantie du prêt accordé par les banques à Renault n'a pas encore été signée par l'Etat... "Le prêt de 5 milliards d'euros dépendra de l'issue des discussions", prévient le chef de l'Etat.

Plan d'économies présenté le 28 mai

L'optimisation des implantations industrielles du groupe au losange sera au coeur du plan d'économies de deux milliards d'euros qu'il doit présenter le soir du 28 mai à ses syndicats réunis en CSE extraordinaire.

Selon plusieurs médias français, le plan pourrait entraîner aussi la fermeture du site de Choisy, dont l'activité de recyclage mécanique serait transférée ailleurs, de la Fonderie de Bretagne à Caudan et du site d'assemblage de l'Alpine à Dieppe.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FONDERIE DE BRETAGNE

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - Vaucresson

Exploitation, gestion et entretien de deux établissements d'accueil du jeune enfant de la Croix Blanche et Jardy

DATE DE REPONSE 11/07/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS