Renault doit encore réduire ses coûts pour préparer l'avenir, dit son directeur général

Renault doit encore abaisser ses coûts afin de simplifier son organisation et de "préparer l'arrivée de la meilleure gamme de son histoire" entre 2023 et 2025, a déclaré mardi le directeur général du groupe au losange Luca de Meo.

Partager
Renault doit encore réduire ses coûts pour préparer l'avenir, dit son directeur général
Renault doit encore abaisser ses coûts afin de simplifier son organisation et de préparer l'arrivée de la meilleure gamme de son histoire entre 2023 et 2025, a déclaré mardi le directeur général du groupe au losange Luca de Meo. /Photo d'archives/REUTERS/Ludovic Marin

Renault n'en a pas fini avec les économies. Lors d'une conférence organisée en Allemagne par Automobilwoche, Luca de Meo a affirmé que la situation de l'entreprise était "encore compliquée". Le constructeur automobile français, en pleine restructuration après avoir accusé l'an dernier une perte historique de huit milliards d'euros, pense atteindre son objectif de deux milliards d'euros de réduction des coûts fixes fin 2021, un an plus tôt que prévu. Il compte encore porter ces économies à trois milliards d'ici 2025. «Renault doit retrouver une meilleure condition pour être capable d'investir pour l'avenir», a ajouté Luca de Meo, faisant référence à l'année 2020 plombée par l'épidémie de coronavirus.

Lors de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre fin octobre, ce redressement semblait en bonne voie sur l'année qui s'achève puisque Renault a confirmé son objectif d'une amélioration de sa marge opérationnelle annuelle à environ 2,8%, contre -0,8% en 2020, malgré un impact bien plus lourd qu'anticipé de la pénurie de semi-conducteurs sur sa production. L'annonce ce 9 novembre par Nissan d'un relèvement de sa prévision de bénéfice d'exploitation annuel est également de bon augure, le groupe japonais contribuant aux résultats de son partenaire et actionnaire français.

"Couper puis redémarrer"

A la tête du groupe depuis juillet 2020, Luca de Meo a assuré avoir engagé concrètement chez Renault davantage de projets en un an que ce que le groupe avait vu sur les douze années passées, avec pour objectif de simplifier la structure organisationnelle de l'entreprise. «J'ai du couper toutes les choses qui n'étaient pas nécessaires, puis redémarrer», a poursuivi l'ancien cadre dirigeant du groupe Volkswagen.

Tournant le dos à l'ambitieuse stratégie d'expansion de l'ex-PDG Carlos Ghosn pour se recentrer sur les modèles et les marchés les plus rémunérateurs, Renault est aussi confronté à l'heure actuelle à un étiage dans son cycle produits. Hormis la nouvelle Mégane et le Dacia Jogger en 2022, les autres nouveautés électriques les plus prometteuses - un SUV, la fameuse R5 et les nouvelles Alpine - ne devraient défiler qu'à partir de 2023, et surtout de 2024. Le groupe espère ainsi reprendre la main dans la course à l'électrique, car s'il a été avec Nissan l'un des précurseurs de cette technologie au début de la décennie précédente, il est aujourd'hui éclipsé par le succès de Tesla et les ambitions de Volkswagen.

Avec Reuters (Victoria Waldersee, Gilles Guillaume pour la version française, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS