Renault développera et fabriquera la prochaine Micra pour le compte de Nissan

La marque japonaise Nissan va s'appuyer sur son partenaire Renault pour développer et fabriquer le prochain modèle de la Nissan Micra, voiture produite depuis 1982.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault développera et fabriquera la prochaine Micra pour le compte de Nissan
Renault sera aux commandes de la conception et de la production de la prochaine Mirca. Photo prise le 25 juin 2020/REUTERS/Valentyn Ogirenko

Renault développera et fabriquera la prochaine Micra de son partenaire Nissan dans le cadre de la stratégie de chef de file "leader-follower" en train d'être systématisée au sein de l'alliance franco-japonaise, a déclaré Ashwani Gupta, directeur général délégué de Nissan, dans une interview au Monde. "La Nissan Micra est produite aujourd'hui dans l'usine Renault de Flins sur une plate-forme Nissan. Mais il s'agit d'un segment – les petites voitures – et d'une région – l'Europe – sur lesquels Renault est leader", dit-il.*

Renault aux manettes de la stratégie industrielle de la Micra

"Pour la prochaine génération de Micra, nous suivrons Renault, et nous demanderons à Renault de développer et de fabriquer la future Micra pour nous, ajoute Ashwani Gupta. Où sera-t-elle produite ? Quelle sera la stratégie industrielle ? La décision appartient à Renault. Ce sera le cas aussi pour nos utilitaires en Europe. Nous suivrons Renault."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Alors que les partenaires de l'alliance traversent une crise profonde après le départ de Carlos Ghosn, Renault, Nissan et Mitsubishi comptent sur la mise en commun de projets et de fabrications pour accélérer leur redressement.

La Micra est fabriquée depuis 2016 dans l'usine Renault des Yvelines, aux côtés de la Renault Zoé électrique. A la fin de vie des générations actuelles de ces deux modèles, vers 2024, le site doit cesser d'assembler des véhicules pour se spécialiser dans les activités de recyclage, l'une des principales décisions du plan drastique d'économies présenté en mai dernier.

Avec Reuters, par Jean-Michel Bélot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS