Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault débutera la mise à jour volontaire de ses moteurs diesel en janvier

, ,

Publié le , mis à jour le 16/12/2016 À 14H40

PARIS (Reuters) - Renault ne proposera finalement qu'en début d'année prochaine le patch d'amélioration de ses moteurs diesel sur ses véhicules en circulation alors que le programme devait initialement débuter en octobre.

Renault débutera la mise à jour volontaire de ses moteurs diesel en janvier © Jacky Naegelen / Reuters

"La préparation de ces opérations a nécessité des validations, tests, contrôles pour chacune des applications. La mise à jour volontaire commencera en janvier", a déclaré un porte-parole du groupe automobile, confirmant une information des Echos.

Les automobilistes concernés recevront un dépliant les invitant à prendre rendez-vous, s'ils le désirent, pour cette intervention qui restera gratuite.

L'amélioration en question, qui a fait l'objet d'un examen attentif des services de l'Etat, a commencé à être appliquée dès juillet sur une partie des voitures sortant d'usine, et sera étendue progressivement à toute la production, a-t-il ajouté.

Montré du doigt pour l'écart important entre les émissions d'oxydes d'azote (NOx) de plusieurs véhicules testés sur route et les niveaux d'homologation, Renault a présenté au printemps un patch logiciel devant élargir la plage de fonctionnement optimal du système de dépollution.

Les options technique retenues par Renault au nom de la fiabilité de ses moteurs ont suscité suffisamment d'interrogations au sein de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour que celle-ci transmette début novembre son enquête à la justice.

Le rappel de modèles Captur et Kadjar, présentant cette fois un défaut informatique provoquant un encrassement du piège à NOx, a débuté en octobre. A la date du 5 décembre, un peu plus d'un tiers des 11.460 véhicules concernés avaient vu le défaut corrigé en atelier.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle