Renault continue d’étudier l’offre de fusion de Fiat-Chrysler, prochaine réunion ce 5 juin

[ACTUALISE] Le conseil d’administration de Renault s’est réuni mardi 4 juin dans l’après-midi. L’offre de fusion avec Fiat-Chrysler (FCA) était au centre des débats. Aucune décision n’a été prise et une nouvelle réunion est programmée mercredi 5 juin.

 

Partager

Renault continue d’étudier l’offre de fusion de Fiat-Chrysler, prochaine réunion ce 5 juin

Pas de fumée blanche à l’issue de la réunion du conseil d’administration de Renault mardi 4 juin. Après plusieurs heures de discussions, aucune décision n’a été prise sur l’issue des discussions avec Fiat-Chrysler. "Le Conseil d’administration a décidé de continuer d’étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement et de prolonger les échanges sur ce sujet. Il se réunira à nouveau le mercredi 5 juin en fin de journée", annonce le constructeur dans un bref communiqué.

On peut noter que le constructeur souhaite avancer rapidement sur ce dossier, peut-être pour formaliser un accord avant son assemblée générale, prévue mercredi 12 juin. La fusion éventuelle ne serait pas effective avant 2020, le temps d’en boucler tous les détails.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ne pas confondre vitesse et précipitation, selon Bruno Le Maire

Pour Bruno Le Maire, il faut prendre le temps de la réflexion et ne pas se précipiter. Invité de BFM TV ce 5 juin, le ministre de l'Economie appelle à ne pas confondre vitesse et précipitation. "Prenons le temps pour faire les choses bien, c'est une opération de grande ampleur, qui vise à créer un champion mondial de l'automobile, pas de précipitation", a-t-il déclaré. Le gouvernement travaille pour obtenir des garanties sur le maintien des sites industriels, la présence d'un siège opérationnel en France et l'équilibre de la gouvernance.

Le rôle de l'État français en discussions

Selon l’agence Reuters, FCA aurait amélioré son offre de fusion ces derniers jours pour donner des gages à Renault et à l’État français. Des discussions auraient eu lieu avant la réunion, dans la nuit du 3 au 4 juin, pour désamorcer les derniers points de friction entre le groupe italo-américain et l’État français. Ce dernier aurait obtenu davantage de poids dans la gouvernance du nouvel ensemble, et un droit de veto dans les futures nominations de dirigeants.

Sylvain Arnulf Chef de service adjoint web

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS