Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault change d'avis, et dote la Mégane d'un hybride Diesel

Pauline Ducamp ,

Publié le

Spécialiste de la mobilité 100% électrique, Renault a annoncé à Francfort le lancement en 2017 d'une Mégane hybride. Avant l'arrivée de la technologie hybride rechargeable en 2020. 

La Mégane 4 hybride diesel, exposée à Francfort - Crédits Pauline Ducamp

Carlos Ghosn a longtemps répété que l'hybride était une technologie qui ne faisait pas sens chez Renault, parangon de la mobilité électrique. Les temps ont changé. Au Salon de Francfort (Allemagne), le constructeur français a annoncé que la Mégane 4 disposera en 2017 d'un diesel électrifié, soit une motorisation hybride Diesel. "La Mégane sera équipée du système Hybrid Assist, soit une machine électrique de 10 kW et une batterie électrique de 48V", précise Delphine De Andria, directrice programme segment C.

Hybride à coûts raisonnables

Ce système ne permettra pas un roulage 100% électrique, mais donnera un coup de "boost" à la Mégane dans les phases d'accélération et permettra la récupération de l'énergie lors de la décélération ou du freinage. Ce système "mild hybrid" ne nécessite ainsi pas de batterie de fort voltage et sera donc disponible à coûts raisonnables, assure-t-on chez Renault.

Avec ce dispositif, le groupe français annonce une consommation de seulement 3 litres aux 100 pour des émissions de 76 grammes de CO2 par kilomètre. Ce modèle est directement destiné aux flottes, qui représentent 60% des ventes de la Mégane.

Discrétion

À Francfort, la communication s'est cependant montrée assez timide sur le sujet de l'hybride. Certes, le concept Eolab présenté au Mondial il y a un an annonçait ce virage, mais depuis, le groupe français a surtout communiqué sur l'hybride rechargeable, prévu pour 2020. Or, l'arrivée du mild hybride est une première sur le segment de la Mégane. "Nous ne sommes pas timides sur la question, le président Carlos Ghosn en a parlé pendant sa conférence de presse, se défend Thierry Bolloré, directeur en charge de la compétitivité chez Renault. Cette technologie participe de notre philosophie d'offrir des technologies au meilleur coût pour le plus grand nombre". Renault n'exclut pas d'installer la technologie sur d'autres modèles de la gamme.

Pauline Ducamp, à Francfort 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle