L'Usine Auto

Renault, au ralenti, attend le feu vert de l’État

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse La semaine prochaine s'annonce décisive pour l'avenir de Renault, suspendu aux choix de l'Etat. L'analyse de Pascal Gateaud, rédacteur en chef de L'Usine Nouvelle.

Renault, au ralenti, attend le feu vert de l’État
Renault doit présenter un important plan d'économies de deux milliards d'euros.
© Hervé Boutet

Un tempo bien orchestré. Et une dramatisation au rendez-vous. Une semaine avant qu’Emmanuel Macron ne dévoile le plan de soutien à la filière automobile, le feuilleton Renault rebondit. Une nouvelle sortie de route menace le constructeur.

Malgré le déconfinement, les concessions restent vides, les ventes se font rares, la gamme, vieillissante, ne compte pas assez de SUV, les modèles électriques tardent à décoller et l’Alliance avec Nissan patine toujours.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte