Renault a renoué avec les bénéfices au premier semestre malgré la pénurie de puces

Le constructeur automobile Renault a annoncé vendredi 30 juillet être repassé dans le vert au premier semestre. Les fruits du plan drastique d'économies du groupe ont éclipsé la dégradation de la situation en matière d'approvisionnement en puces.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Renault a renoué avec les bénéfices au premier semestre malgré la pénurie de puces
Renault devrait atteindre son objectif de réduction de coûts fixes en 2021, avec un an d'avance. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Bonne nouvelle pour le numéro 2 de l'automobile en France. Renault a annoncé vendredi 30 juillet avoir dégagé un bénéfice net de 354 millions d'euros entre janvier et juin, après avoir accusé une perte record de 7,3 milliards au premier semestre 2020. Sur un an, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 26,8 % pour s'établir à 23,4 milliards d'euros, mais sans pour autant rattraper les résultats précédant la pandémie (28 milliards lors des six premiers mois de l'année 2019).

Renault, qui devrait atteindre en 2021 avec un an d'avance son objectif de deux milliards d'euros de réduction des coûts fixes, a également presque renoué avec des flux de trésorerie positifs, en partie grâce au bénéfice surprise de son partenaire Nissan. Au premier semestre, ceux-ci sont ressortis à -70 millions d'euros, à comparer avec une hémorragie de plus de 6 milliards d'euros sur la même période en 2020.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une pénurie frappante

« Ces résultats sont les fruits de notre plan stratégique Renaulution, axé sur la rentabilité, a commenté le directeur général de Renault Luca de Meo dans un communiqué. Ils ne marquent que la première étape de notre redressement qui devrait s'accélérer avec l'arrivée des nouveaux véhicules en préparation ».

Fort de cette confiance retrouvée, Renault vise pour 2021 une marge opérationnelle du même ordre que les 2,8 % obtenus au premier semestre, contre -0,8 % sur l'ensemble de 2020, malgré les incertitudes persistantes et la crise des approvisionnements de semi-conducteurs. Cette dernière devrait priver l'entreprise de la production d'environ 200 000 véhicules sur l'année, un impact sur les volumes deux fois plus sévère qu'initialement prévu, et ainsi affecter fortement les résultats du second semestre.

La course à l'électrique

Tournant le dos aux ambitions de volumes de son prédécesseur Carlos Ghosn, évincé sur des accusations de malversations financières qu'il rejette, Luca de Meo met résolument l'accent sur les modèles et les marchés les plus rentables. Le directeur général, ancien de Volkswagen où il a piloté la relance de la marque Seat, a indiqué qu'il ne s'agissait là que d'un début, le groupe étant actuellement dans le bas de son cycle de renouvellement de produits.

Face aux ambitions de Volkswagen ou Tesla, Renault compte bien rester dans la course de l'électrique avec dix nouveaux véhicules d'ici 2025. Mais si la Mégane électrique arrivera en 2022, la très attendue R5 de nouvelle génération, fer de lance de l'offensive du groupe sur les citadines électriques, ne succédera pas à la Zoé avant 2024.

Avec Reuters (Reportage Gilles Guillaume, avec Nick Carey à Londres et Sarah White à Paris, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS