Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault : 400 millions d'euros pour la deuxième phase de l'usine de Tanger

, , , ,

Publié le

Le constructeur français lance officiellement aujourd'hui 8 octobre, sur son site de Tanger-Melloussa le démarrage de sa deuxième ligne de production. Grâce aux importantes subventions du Maroc, l'usine conforte sa place de premier site de production de Renault en Afrique. Cette nouvelle ligne fabriquera les Dacia Sandero et Duster et vient épauler le site de Renault en Roumanie.

Renault : 400 millions d'euros pour la deuxième phase de l'usine de Tanger
Carlos Ghosn, PDG de Renault

Après avoir franchi le cap des 100 000 véhicules fabriqués depuis son démarrage en février 2012, Renault prévoit de produire à Melloussa près de Tanger 200 000 véhicules par an dès 2014. Des véhicules exportés vers plus de 20 pays en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient.

Si l'investissement initial de Renault portait sur une ligne de 30 véhicules par heure, la seconde ligne d'une capacité équivalente inaugurée ce mardi 8 octobre va ainsi doubler cette cadence. Le groupe présidé par Carlos Ghosn y assemblera la nouvelle version de la Dacia Sandero ainsi que le Duster à coté des Loggy et Dokker déjà fabriqués sur le site.

À Melloussa, la capacité de production annuelle initiale de 170 000 modèles devrait donc atteindre 340 000 véhicules par an (2 équipes) grâce à la mise en service de cette deuxième ligne de montage. La capacité maximale du site est estimée à terme  à 400 000 véhicules par an.

À l'investissement initial d'environ 700 millions d'euros vient donc de succéder une nouvelle tranche de 400 millions d'euros. Mais Renault ne sortira que la moitié de cette somme de sa poche.

Particularité du site, l'investissement dans l'usine de Tanger est, en effet, financé par Renault SAS à hauteur de 52,4% mais aussi par la Caisse de Dépôt et de Gestion, une institution publique marocaine pour 47,6%.

La société RTM, créée pour l'occasion entre Renault et la CDG et porte les actifs, loue, en fait, l'usine à une société d'exploitation (RTE).

En clair, Renault s'est fait financer quasiment la moitié de son usine par le Maroc. À cela s'ajoutent divers avantages : l'État a fourni le terrain gratuitement et l'usine installée sur une zone franche dédiée bénéficie d'un taux d'impôt sur les sociétés nul pendant 5 ans puis réduit à 8,75% pendant 20 ans.

L'activité de l'usine d'une superficie de 300 hectares, dont 220 hectares de bâtiments couverts comprend les ateliers de carrosserie-montage, mécanique et pièces de rechange.

Dirigé par le turc Tunc Basegmez (57 ans), Renault Tanger a déjà lancé un plan d'embauche de 1400 salariés pour faire face à l'extension. L'usine devrait employer au final 6 000 salariés environ dans un pays où le salaire minimum est d'environ 200 euros par mois pour une durée légale du travail de 45 heures par semaine.

Les employés recrutés dans toute la région et au delà sont formés à l’Institut de formation des métiers de l’industrie automobile (IFMIA) créé en 2011 exploité par Renault mais dont l'infrastructure a, là encore, été payée par l'État marocain. Carlos Ghosn peut dire merci au Maroc...
 

N.Djama avec P-O.Rouaud

 

Sustainable Energy Europe Awards
L'usine de Tanger a remporté le prix de la production des 5e "Sustainable Energy Europe Awards" organisés par l’Union européenne suite à sa performance écologique. En effet l'usine n'émet selon Renault aucun rejet industriel liquide dans le milieu naturel et réduit de 70 % ses prélèvements en eau pour les process industriels en comparaison avec une usine de taille équivalente. Ces "utilities" sont exploitées par Veolia.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle