Remotoriser l'A330 en trois ans et demi, le nouveau challenge d'Airbus

Le 14 juillet, au premier jour du salon aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, Airbus a décidé de frapper un grand coup en annonçant le lancement d'une nouvelle version "neo" (pour "new engine option") de son gros porteur A330. Ou plutôt deux versions, puisque le long-courrier sera décliné en A330neo-800 et 900. L'objectif affiché de l'avionneur européen est la réduction de 12 % de la consommation de carburant de l'appareil. De quoi rivaliser avec le fleuron de son concurrent Boeing, le 787 Dreamliner, d'ici à fin 2017. Remotorisation (des Trent 7000 de Rolls-Royce), modification des ailes, optimisation de l'aérodynamique en seulement trois ans et demi, promet Airbus, des délais record par rapport au programme de remotorisation de l'A320. La société américaine de leasing ALC devrait être le client de lancement de l'A330neo, dès 2018.

Partager

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS