Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Relier les données pour une vision 360 du trafic ferroviaire

Publié le

Publi-rédactionnel En utilisant les fonctionnalités de la plate-forme MarkLogic, une grande compagnie ferroviaire publique a unifié ses différentes sources de données. Elle est aujourd'hui capable d'analyser précisément l'état du trafic, et d'en informer en temps réel les personnes concernées.

Relier les données pour une vision 360 du trafic ferroviaire

Les compagnies ferroviaires font partie des entreprises possédant de nombreuses sources de données. « Ce sont des organisations fortement distribuées », décrit Frédéric Valluet, directeur des solutions chez MarkLogic. « Les voyageurs, le trafic, la maintenance des trains ou des voies font partie des nombreux aspects de leur activité, souvent gérés de façon indépendante. » À partir d'une telle complexité, comment avoir une vision globale de la marche de l'entreprise ? C'est la question que s'est posé une grande compagnie ferroviaire publique, comptant 500 000 employés. Cette réflexion l'a conduite à installer la plate-forme MarkLogic, afin d'articuler ses différents silos de données.

Contextualiser les données pour une analyse plus fine

L'objectif était que tous les métiers, au niveau managérial, opérationnel, ou organisationnel, puissent accéder aux mêmes informations, et en temps réel. Jusque-là en effet, la circulation des données était ralentie par leur cloisonnement. Une personne en charge de la maintenance – ou un centre opérationnel – pouvait être avertie de la survenue d'un incident ou d'une défaillance avec parfois jusqu'à plusieurs jours de retard. « Lorsqu'elle a fait appel à nous, cette compagnie avait déjà installé un data lake (ou « lac de données »), un logiciel permettant de centraliser les données provenant de différentes sources », précise Frédéric Valluet. Ce data lake a donc collecté des informations liées au matériel roulant connecté, aux voies ou aux gares, mais également des données produites par les voyageurs eux-mêmes, à partir de l'application pour smartphone de la compagnie, ou par l'intermédiaire de réseaux sociaux. Cette première brique du nouveau système est importante car elle constitue un grand entrepôt de données. Mais elle ne permet pas de les exploiter : c'est là qu'intervient la plate-forme MarkLogic.

Celle-ci a une vocation opérationnelle : tisser des liens entre les nombreuses informations, les distribuer de façon pertinente aux différents utilisateurs du système et permettre d'agir en temps réel. « Notre spécialité est de contextualiser les données, et de créer des relations entre elles », résume le directeur des solutions. La plate-forme se nourrit aussi bien d'informations temps réels, comme les déplacements des trains, les alarmes, ou l'affluence en gare, que de données plus statiques, dont les plannings de maintenance, les grilles horaires ou la localisation des différents sites. À partir de cette matière première, le système mis en place permet la mise en œuvre de nombreuses applications. Ainsi, si un train a du retard, la durée de ce retard peut immédiatement être diffusée auprès des usagers, par l'intermédiaire de l'application smartphone qui leur est dédiée, ou par des annonces en gare.

Un moteur de recherche multidimensionnel

En interne, lorsque survient un événement de ce type, la plate-forme MarkLogic permet d'en analyser précisément les ramifications. Le centre de contrôle concerné est immédiatement averti, et une liste des impacts possibles du retard est automatiquement établie. Pour résoudre le problème, le système est aussi capable de suggérer des procédures déjà mises en œuvre par le passé pour des incidents similaires. Il peut aussi aider à en analyser les causes : « À l'aide de représentations graphiques, il est possible de remonter toute la filière », décrit Frédéric Valluet. « Ainsi, le retard d'un train peut être imputé à autre incident, comme une signalisation défectueuse, un problème électrique, ou encore une voiture arrêtée sur un passage à niveau. Cela évite d'intervenir au mauvais endroit. » Sans ces informations, il arrivait en effet qu'un train passe en maintenance alors que la source du problème était ailleurs. L'absence de mise en relation des données ne permettait pas de le déceler.

Tout cela est aujourd’hui possible notamment grâce à l'aspect multidimensionnel du moteur de recherche de MarkLogic. Celui-ci fournit des informations selon une multitude de critères précis, comme une localisation géographique, des périodes de temps, des configurations spécifiques ou des paramètres techniques. De plus, l'évolutivité de MarkLogic permet d'en exploiter facilement toutes les capacités une fois la plate-forme installée. Après avoir réalisé ses premières applications, la compagnie ferroviaire a ainsi commencé à travailler sur d'autres projets, comme la gestion des plannings des employés, l'optimisation du processus de maintenance, ou encore une prédiction plus fine du nombre de voyageurs.

 

Contenu proposé par MarkLogic.

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle