L'Usine Auto

Règlement CO2 : les constructeurs de VUL fixés demain ?

Publié le

Plusieurs fois repoussé, le vote du règlement européen qui prévoit de réduire de 14% les émissions de CO2 des véhicules utilitaires à partir de 2012 ou 2013, pourrait intervenir mercredi 28 octobre. Les constructeurs réclament un moratoire jusqu'en 2017.

Règlement CO2 : les constructeurs de VUL fixés demain ? © C.Cugny

Le vote du règlement européen concernant la limitation des émissions de CO2 pour les véhicules utilitaires légers (VUL) devrait intervenir demain à la Commission européenne. Repoussé à plusieurs reprises en raison des protestations des constructeurs européens, il prévoirait dans sa dernière version de plafonner les émissions à 175 g/km dès juillet 2013, puis de les ramener à 135 g/km en moyenne en 2020. Des pénalités pouvant aller jusqu’à 120 euros par gramme dépassant le plafond pourraient être imputées aux constructeurs. A l’heure actuelle, la moyenne d’émissions du parc européen s’établit à 200 g/km.

Au départ, l’horizon initial avait été fixé à 2012, puis 2015 avait été évoqué. Sachant que les constructeurs, eux, réclament un moratoire jusqu’en 2017, en raison des délais nécessaires pour développer de nouveaux véhicules, qui vont de 7 à 10 ans. L'Allemagne, la France et l'Italie ont ainsi écrit une lettre commune à la Commission pour lui demander d’étaler le processus entre 2013 et 2017, et de réduire les amendes.

Les grands pays producteurs d’automobiles, a priori soutenus par les Commissaires européens à l'Industrie et aux Transports, craignent que ce règlement n’affecte encore davantage un secteur durement touché par la chute de la demande. Contrairement au marché des voitures particulières, sur lequel la demande repart doucement et qui a été soutenu par les primes à la casse, le marché européen des VUL est encore à –34,4% sur les neuf premiers mois de l’année selon l'ACEA (contre –6,6% sur les voitures particulières). En France, il chutait encore de 18,8% en septembre.

Dans le cas où le vote serait repoussé, il n’interviendrait plus avant le sommet de Copenhague, qui débutera le 7 décembre.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte