Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Régime minceur pour Behr

Publié le

Après des résultats décevants en 2007, le spécialiste allemand de la climatisation va déployer 2 000 mesures d'économie pour retrouver une marge nette de 3 % en 2010.

Les entreprises citées

Behr n'est pas satisfait de ses résultats et s'astreint à une cure d'austérité. L'équipementier allemand, spécialiste de la climatisation, a dévoilé, le 15 mai, son plan de réduction des coûts pour l'Europe. Lancé il y a un an aux Etats-Unis et à l'automne 2007 dans le reste du monde, le « projet 2010 » devrait lui permettre de franchir le seuil des 3,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires (3,38 milliards en 2007) et de dégager un résultat net équivalent à 3 % du chiffre d'affaires dans deux ans (contre 2,5 % en 2007). « Dans un contexte où les prix du marché sont en baisse constante de 3 à 5 % par an, nous devions prendre les mesures nécessaires », souligne Henry Baumert, le président de Behr France, dont le principal concurrent français reste Valeo.

investissement en france

Baisse des coûts d'achat et de production en remettant à plat les processus et la conception des lignes de fabrication, renégociation des coûts du travail avec les syndicats, réduction des délais de développement en R et D, optimisation des frais généraux... Tous les secteurs de l'entreprise ont ainsi été passés au crible. Deux mille mesures précises - avec objectif chiffré, échéances et moyens nécessaires - ont été identifiées par les équipes de Behr, sans qu'elles évaluent, précisément, le montant des économies attendues. En France, les deux sites de Rouffach (Haut-Rhin) et Hambach (Moselle) devront aussi se serrer la ceinture. « Nous avons repéré 300 mesures », reconnaît Henry Baumert. Mais pas seulement ! Les deux usines françaises (malgré la montée en puissance des usines à bas coût au Mexique, en Inde et en République tchèque) vont bénéficier cette année encore de 24 millions d'euros d'investissement. Hambach récupérera, notamment, la production de corps de chauffe (2,5 millions d'unités par an). Quant à Rouffach, il verra ses effectifs de R et D progresser pour exploiter les capacités de sa nouvelle chambre acoustique. .

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle