Economie

Regard de deux jeunes ingénieurs sur l’éthique

Publié le

D’un côté, Antoine Chatelain, 25 ans. De l’autre, Laura Ferrand, 24 ans. L'un et l'autre exposent leur vision de l'éthique dans l'exercice de leur métier.

"J'ai le sentiment d'apporter quelque chose"

Antoine Chatelain 25 ans, cofondateur de QuelleEnergie.fr
 

" En sortant de Centrale paris, je voulais créer mon entreprise, si possible dans un domaine qui ait du sens. J'avais appris en cours qu'on ne pourrait pas maintenir notre consommation de gaz et de pétrole à son niveau actuel. en matière d'énergie, que l'on découvre d'autres gisements ou développe les énergies renouvelables, la technologie ne pourra pas tout résoudre ! C'est mathématique. en tant que scientifique, je trouve inquiétant que l'on fasse autant confiance à la science. la seule solution est de réduire les consommations. J'ai donc décidé de créer le site Quelleenergie.fr, qui aide les citoyens à faire des économies d'énergie dans leur maison. J'ai le sentiment d'apporter quelque chose en plus. Avoir un but autre que financier donne une énergie plus forte à une équipe."

" Changer les secteurs à problèmes de l'intérieur"

Laura Ferrand 24 ans, cadre dans un groupe bancaire, prix éthique professionnelle du Rotary 2010 (ici en tenue de gadzart)
 

" Je m'intéresse à l'éthique des ingénieurs depuis un semestre universitaire passé au Québec. là-bas, il existe des cours obligatoires sur le sujet, et un ordre des ingénieurs doté d'une charte éthique. Depuis que j'ai quitté Arts et métiers, je choisis sur des critères éthiques les entreprises où je travaille. la première, une agence immobilière en ligne américaine, m'a remis un code d'éthique. elle autorise ses salariés à consacrer deux jours par mois à une oeuvre humanitaire. J'occupe aujourd'hui un poste au royaume-Uni dans un milieu décrié sur le plan moral, la finance, mais je nemesens pas corrompue par le système. Je conservemes valeurs et je saurai dire non si je vois des choses qui nemeconviennent pas. il faut impérativement sensibiliser les ingénieurs qui partent dans les milieux qui peuvent poser problème, commele nucléaire et le pétrole, pour les changer de l'intérieur!"

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte