Réformer EdF : Contre les idées reçues

Publié le

Réformer EdF : Contre les idées reçues



Les propos tenus par Edmond Alphandéry, président d'EdF, dans " L'Usine Nouvelle " (N°2560 du 5 septembre 1996, pages 16 et 17), ont provoqué de nombreuses réactions. Celle de Jean Evrard, retraité, à Béziers, ancien chef d'unité hydraulique d'EdF, les résume bien. De sa longue lettre, nous publions quelques extraits parmi les plus significatifs. " EdF n'est pas en déshérence, ni en faillite manageriale... pour le moment. Il ne faut pas confondre certaines grandes institutions bancaires nationalisées et EdF ! [...] Les opérationnels de terrain ne sont pas dépourvus de culture économique. Et l'entreprise nationale n'est pas une entreprise hexagonale. Pierre Delaporte (ancien président), agitateur d'idées et d'initiatives hardies, père et apôtre de la formule aujourd'hui connue de l'entreprise citoyenne, en a été l'infatigable artisan, et nous avons construit et pris des participations dans le monde, maintenu de grands industriels français en France, quand nous n'en faisions pas venir de l'étranger. Les seules embûches que nous avons rencontrées étaient consécutives à l'énergie consacrée par le ministère des Finances, quelquefois par celui de l'Industrie, à contrarier nos initiatives sans que l'on puisse exclure pour autant certaines pressions de grands opérateurs. La cogénération, aussi intéressante qu'elle soit, sera probablement le cheval de Troie de ces derniers [...]. La recherche de la compétitivité, de la productivité, des services rendus, j'oserais dire les grandes révolutions techniques au sens général du terme, n'ont pu être entreprises et réalisées au sein de l'entreprise et au bénéfice de la nation que dans le cadre d'une concertation et d'un dialogue qui a toujours été pour nous une règle de conduite. L'accouchement était quelquefois difficile, mais il y a eu peu d'échecs. Pour ce qui est des relations avec les syndicats, notamment la CGT, que vous citez, vous me permettrez de rapporter les propos de Paul Delouvrier, dont nul ne peut contester le talent et le sens de l'Etat : "Il n'y a pas de collusion au sens de donnant-donnant, il y a conscience réciproque des enjeux et donc concertation pour une solution, et cela même si l'avis syndical est négatif." Il faut donc se garder des idées reçues [...]. La moitié de l'énergie consacrée par les responsables de Bercy à contrecarrer les initiatives d'EdF aurait amplement suffi à éviter les désastres bancaires dont nous allons faire les frais. Le contrôle a priori est plus facile que le contrôle a posteriori, qui suppose que l'on délègue et que l'on fasse confiance. "



· La réponse de " L'Usine Nouvelle "

La rubrique Rencontre avec... les dirigeants d'entreprise met l'accent sur les pratiques de management et les systèmes d'organisation tels qu'ils sont vus et pratiqués par ceux qui sont chargés de les mettre en oeuvre : les présidents des entreprises. Les journalistes de " L'Usine Nouvelle " qui réalisent ces entretiens s'efforcent de mettre en perspective ces principes d'action et de les relativiser. Le management, ensemble de techniques de gestion, est fait par des hommes et s'applique à des hommes. Dans la rubrique Rencontre avec..., ce sont plus les pratiques de management des dirigeants qui sont mises en lumière que les principes qui les fondent.

USINE NOUVELLE N°2570

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte