L'Usine Energie

[Réforme des retraites] La raffinerie Total de Donges est de nouveau approvisionnée après une grève

, , , ,

Publié le , mis à jour le 14/01/2020 À 07H27

La raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) s'oriente vers un redémarrage, a annoncé Total lundi 13 janvier. Des grévistes opposés à la réforme des retraites avaient bloqué le port de Saint-Nazaire, empêchant l'approvisionnement en pétrole du site.

[Réforme des retraites] La raffinerie Total de Donges est de nouveau approvisionnée après une grève
La raffinerie de pétrole exploitée par Total à Donges (Loire-Atlantique). /Photo prise le 13 janvier 2020/REUTERS/Stéphane Mahé
© Stephane Mahe

La raffinerie de pétrole exploitée par Total à Donges (Loire-Atlantique) va de nouveau être approvisionnée. Lundi 13 janvier, le groupe français a annoncé la levée du blocage des remorqueurs du port de Saint-Nazaire. Un piquet de grève contre le projet de réforme des retraites avait bloqué tout approvisionnement en pétrole brut le week-end du 11 et 12 janvier. 

Une mobilisation "limitée" selon Total

"Le blocage ayant été levé ce jour, l'accostage du bateau sur l'appontement de la raffinerie est en cours", a indiqué Total dans un communiqué transmis à Reuters.

Total, qui exploite quatre raffineries en France (Donges, Gonfreville-Normandie, Feyzin et Grandpuits) ainsi que la bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), note par ailleurs que la mobilisation contre le projet de réforme du système des retraites reste "limitée" au sein des sites "raffinage" du groupe en France, avec un taux de grévistes autour de 5 %.

L'unité de distillation était à l'arrêt

Le blocage du port de Saint-Nazaire avait provoqué l'arrêt de l'unité de distillation (la première étape du raffinage du pétrole brut) du site Total. "Les marins de notre prestataire du port de Saint-Nazaire ne peuvent pas accéder à leurs remorqueurs depuis vendredi [10 janvier], l’accès au quai étant bloqué par un piquet de grève", indiquait alors Total dans un communiqué transmis à Reuters.

"En conséquence, la raffinerie de Donges ne peut pas être approvisionnée en pétrole brut. Cet événement a conduit à l’arrêt de l’unité de distillation au sein de la raffinerie ce dimanche [12 janvier]", avait ajouté le groupe. L'impact économique de cet arrêt n'a pas été précisé.

Reste à savoir si la raffinerie ne va pas connaître de nouvelles perturbations. Selon Ouest-France, deux nouvelles grèves sont prévues mardi 14 janvier et vendredi 17 janvier. "?Aucune goutte de carburant ne sortira par bateau, par wagon, par camion ou par pipeline", assure le secrétaire générale du syndicat CGT de la raffinerie cité par Ouest-France.

Avec Reuters (Bate Felix, édité par Henri-Pierre André)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte