Référendum lundi sur le projet de reprise de GM Strasbourg

Social

Partager

Les salariés de l'usine General Motors de Strasbourg sont appelés à se prononcer lundi par référendum pour ou contre le projet de reprise du site par GM Company.

L'usine, qui compte 1 150 salariés et fabrique des boîtes de vitesses automatiques, appartenait auparavant à General Motors Corporation, qui l'avait mise en vente avant sa faillite. Le site strasbourgeois dépend aujourd'hui de la Motors Liquidation Company, chargée de liquider les anciens actifs de General Motors Corporation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le retour aux sources est possible depuis que GM Company a formulé une offre de reprise, le mois dernier.

Le constructeur automobile américain exige toutefois une réduction des coûts salariaux de 10 %. Voter « oui » au projet de reprise revient par conséquent pour les salariés à accepter un gel des salaires sur deux ans. Ils devront également renoncer à 6 jours de RTT sur 16 et à la prime d'intéressement jusqu'en 2013.

« L'objectif principal, c'est de sortir de la Motors Liquidation Company, qui est un liquidateur, pour réintégrer un grand groupe », déclare Jean-Marc Ruhland, secrétaire du comité d'entreprise et membre de la CFDT, qui organise le référendum avec la CFTC et FO.
« On a le choix entre prendre le risque de tout perdre ou aller vers le futur en acceptant des contreparties », ajoute-t-il.
Le comité d'entreprise doit donner son avis sur le projet au lendemain du vote.

Selon Jean-Marc Ruhland, « il faudrait au moins 60 % de oui » pour que la CFDT « ait la conscience tranquille » et vote en faveur du projet de GM Company.

La CGT a décidé de ne pas s'associer au référendum. Le syndicat dénonce « un chantage éhonté pour étouffer toute contestation » et obliger les salariés et leurs représentants à accepter les conditions de GM Company.

Selon Jean-Marc Ruhland, GM Company s'est engagée, jusqu'en 2013, à rembourser aux salariés les 10 % d'économies en cas de plan social.


De notre correspondant en Alsace, Thomas Calinon



Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS