L'Usine Matières premières

Recycler des skis, un problème typiquement alpin

,

Publié le

Avec les vacances de février, la saison de ski bat son plein. Mais dans quelques semaines, les magasins de location de matériel de ski fermeront leurs portes dans les stations, avec une partie de leur parc sur les bras. Pour les aider, la petite société Tri Vallées a eu la bonne idée de se lancer dans une nouvelle activité : le recyclage des skis.

Recycler des skis, un problème typiquement alpin © Flickr

Située à Chambéry, au carrefour des départements des deux Savoie, de l’Isère et des Hautes-Alpes, l’entreprise a pour activité principale le traitement des déchets non dangereux. Mais entre avril, date de fermeture des stations, et décembre, date de reprise de la saison, Tri Vallées pratique une activité complémentaire. Elle recycle les skis, chaussures et autres snowboard, dont les magasins ne veulent plus. « Un secteur de niche, totalement alpin », assure le responsable développement, Gauthier Mestrallet.

L’idée est venue d'une demande de la commune d’Aime-la-Plagne. Le canton ne savait que faire des skis abandonnés dans les déchetteries par les magasins de location, qui renouvellent une partie de leur parc chaque année. « D’un point de vue écologique, ce n’était vraiment pas bon, commente Gauthier Mestrallet. Et puis, en Savoie, il n’y a pas de décharges de classe 2. Il faut se rendre à Satolas ou dans la Drôme pour se débarrasser des skis, ce qui finit par coûter très cher ».

Aidée par l’école des Arts et Métiers et le conseil général, la société tente donc de trouver un moyen pour recycler le matériel. Elle se lance dans la recherche d’une broyeuse assez solide pour réussir à casser les skis. « Car c’est vraiment un produit conçu pour résister à tout », assure le responsable. Au final, elle jette son dévolu sur un engin de la taille d’un gymnase capable de broyer les skis sept fois de suite pour les réduire en miettes. En une minute, la paire de skis devient poussière.

Vient ensuite une étape d’incinération, qui profite aussi aux secteurs de la sidérurgie et de la cimenterie. « Le mélange de bois et de plastique monte bien en  température, ce qui intéresse beaucoup ces milieux, précise le responsable. Et nous cela nous permet de valoriser notre activité ».

Pour mener à bien cette opération de, l’entreprise collecte les skis dans les magasins de location pour la somme de deux euros la paire. En échange, le loueur se voit remettre un certificat de destruction, permettant d’être en règle dans sa comptabilité. Pour motiver les boutiques, Tri Vallées songe même à créer un label spécial avec la fédération des professionnels du sport. L’objectif ? « Faire reconnaître notre démarche dans les magasins et améliorer leurs images écologiques », affirme Gauthier Mestrallet. En effet, une tonne de matériels broyée permet d’économiser 500 kg de pétrole.


Au total, l’entreprise a recyclé ainsi 280 tonnes de skis, soit 46 000 paires. Une activité en pleine croissance, puisqu’en 2005, Tri Vallées ne travaillait qu’avec une station (la Plagne) et ne recyclait que six tonnes de matériel.

Pour autant, le patron reconnaît que cette activité n’est qu’une niche, et ne devrait pas attirer les grands industriels de l’environnement, comme Veolia. Tri Vallées ne réalise en effet que 0,5% de son chiffre d’affaires grâce au recyclage des skis.


 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte