Recycler des lave-linges pour sauver SITL

L'intersyndicale du lyonnais (Rhône) SITL, l'ex FagorBrandt entrainé dans la chute de l'espagnol Fagor, a proposé de recycler les lave-linges pour sauver près de 200 emplois sur 409.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Recycler des lave-linges pour sauver SITL

Placée le 2 janvier en redressement judiciaire par le tribunal de Commerce de Lyon (Rhône), la société SITL pourrait échapper à la chute dans laquelle l'avait entrainée sa maison-mère FagorBrandt, elle-même détenue par le groupe d'électroménager espagnol Fagor. L'intersyndicale du site lyonnais a proposé mardi 4 février de recycler les lave-linges en fin de vie, ce qui sauverait près de 200 emplois sur les 409 salariés, dont 380 sont actuellement en chômage partiel.

"Nous voulons donner une deuxième vie aux appareils récupérés chez les distributeurs, a expliqué à l'AFP l'intersyndicale. On les démonte, on les remet à neuf, comme ça se fait dans l'automobile. Ce projet permettrait de conserver sur le site les savoir-faire existants et de conserver en France une fabrication de lave-linge, en gardant l'effectif actuel." Gérard Collomb, le maire (PS) de Lyon qui a reçu les salariés de SITL dans la matinée, a affirmé "soutenir" ce projet.

Pierre Millet, le président de l'entreprise qui prévoyait de produire des lave-linges pour le compte de FagorBrandt jusqu'en 2015, souhaite reconvertir le site dans la production de voitures électriques. Il a demandé des subventions à l'Etat, à hauteur de 1 million d'euros. Si l'activité engagée en 2011 peine à démarrer, seuls une soixantaine de véhicules sont sortis de l'usine, elle permettrait de sauver la moitié des emplois, affirme le dirigeant. Le tribunal a décidé de repousser au 17 février la date buttoir de dépôt des offres de reprise.

Timothée L'Angevin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS