Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Recyclage : Suez renforce ses positions dans l’industrie avec PSA

, , , ,

Publié le

Suez Environnement a remporté un contrat de 45 millions d’euros sur trois ans pour valoriser les déchets d’aluminium et d’acier du site espagnol de PSA à Vigo.

Recyclage : Suez renforce ses positions dans l’industrie avec PSA © D.R.

Par les temps qui courent sur le marché de la gestion des  déchets, remporter un contrat de 45 millions sur trois ans est une excellente nouvelle. Sita, filiale de Suez Environnement, vient d’être retenue par le constructeur automobile PSA pour traiter les déchets métalliques générés sur son site de Vigo en Espagne.

"Le montrant du contrat est élevé car les volumes sont importants", explique-t-on chez Sita. Sa filiale, Boone Comenor Metalimpex, va en effet gérer les chutes de production de cette usine qui a produit l’an passé près de 300 000 voitures (301, C-Elysée, C4 Picasso, les utilitaires Berlingo et Partner). Plusieurs dizaines de milliers de tonnes seront ainsi collectées par an par dix salariés de Sita présents sur le site.

Les métaux collectés - acier et aluminium - seront revendus à des sidérurgistes et des fonderies espagnoles. Une somme bienvenue pour PSA à l’heure où le prix des matières premières dites secondaires est sur une tendance à la hausse. Recyclés, ces métaux seront notamment utilisés pour la fabrication de nouvelles voitures (pièces de moteurs, structures de pneus…).

Bonne Comenor Metalimpex gère également les chutes de production des sites de PSA à Rennes et à Valenciennes et de celui de Trnava en Slovaquie. Outre les déchets métalliques, PSA a mis en place un programme afin de recycler et valoriser l’ensemble des déchets produits durant les différentes phases de production (fonderie, mécanique, emboutissage, peinture et assemblage). Selon son document de référence 2012, PSA a réduit, depuis 1995,  le poids de déchets par véhicule de 34% (hors déchets métalliques). Le constructeur se targue d’avoir atteint un taux de valorisation et de recyclage de ses déchets de 95%.

Camille Chandès

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle