Recyclage des plastiques : « des répercussions pendant plusieurs années »

La crise du coronavirus frappe de plein fouet l’industrie du recyclage des plastiques. Trois questions à Bibiane Barbaza, chargée de Veille stratégique chez Allizé-Plasturgie.

Partager
Recyclage des plastiques : « des répercussions pendant plusieurs années »

Le recyclage des plastiques est-il impacté par la crise sanitaire actuelle ?

Oui, les mesures de confinement des populations ont déjà un impact concret. Les volumes de déchets plastique habituellement récupérés par les systèmes de collecte ont fortement baissé. A cela s’ajoutent des difficultés logistiques au niveau local et la crainte de voir la demande en aval chuter au fur et à mesure que les plasturgistes se retrouvent contraints de cesser temporairement leur activité. En effet, seuls certains segments du secteur de l’emballage, à savoir l’agroalimentaire et la pharmaceutique (médicaments, gels hydroalcooliques…) ont vu leur demande de matériaux augmenter ces dernières semaines. Les polymères recyclés ne peuvent en revanche pas être utilisés pour toutes les applications. Leurs fabricants doivent donc livrer bataille à leurs concurrents du marché des polymères vierges, souvent en baissant leurs prix alors que leurs marges sont déjà fragiles, pour tenter de mettre la main sur quelques parts d’un marché en globalement en berne.

Quels sont les autres facteurs entrant en ligne de compte ?

L’effondrement des cours du pétrole constitue un autre sujet d’inquiétude. Ceux-ci avaient chuté suite à la guerre des prix menée par l’Arabie Saoudite et la Russie. La pandémie de coronavirus n’a fait que rendre les pétroliers plus frileux. Ces deux événements ont déjà impacté les marchés mondiaux des polymères. On s’attend déjà à des baisses de prix des PE, des PP et des PVC en Europe pour le mois d’avril 2020. Ces dernières ne feront que compliquer la vie des recycleurs qui traitent ces matériaux, en particulier les rPE et les rPP.

Un autre problème est celui du changement de comportement des consommateurs, qui sont nombreux à avoir acheté des produits alimentaires et des bouteilles d’eau en masse. Ces emballages sont, pour la plupart, voués à être stockés plusieurs semaines et ne retourneront donc pas de sitôt dans la chaîne européenne du recyclage.

Cette augmentation brutale de la consommation a également entraîné une hausse de la demande de PET. Les producteurs de rPET entrevoient donc de possibles difficultés d’approvisionnement. Ils risquent ainsi d’acheter leurs déchets à un tarif plus élevé, et cette hausse de leurs coûts variables devra forcément être reportée sur leurs prix, ce qui pourrait rendre la compétition avec les matériaux vierges encore plus intense. On peut également s’attendre à ce qu’un tel schéma se répète pour les segments du rPE et du rPP.

L’année 2020 risque donc d’être particulièrement difficile pour la filière…

En effet, avant que l’épidémie n’intervienne, les recycleurs évoquaient déjà une année 2019 très dure. Les impacts de la crise en seront d’autant plus forts, notamment pour les plus petites entreprises de recyclage. 2020 va donc être difficile. Et encore davantage si l’application des mesures de la loi sur l’économie circulaire est décalée.

La crise a également bousculé les politiques RSE qui commençaient à germer dans l’industrie. L’urgence a en effet relégué bien des mesures d’économie circulaire au second plan pour certains donneurs d’ordres, qui annoncent également des réductions de leurs investissements à long-terme afin de mieux se préparer à une éventuelle récession économique.

Par ailleurs, les donneurs d’ordres qui font aujourd’hui face à une forte augmentation de la demande se tournent vers des fournisseurs de matières capables de leur assurer un approvisionnement massif et rapide. Le prix devenant le premier critère de choix... Comme bien des plasturgistes, les recycleurs de plastique sont également confrontés à des problématiques liées à leur main-d’œuvre et doivent composer avec des difficultés logistiques.

La marge des recycleurs pourra-t-elle absorber la hausse observée des coûts du fret ? L’ensemble de ces facteurs risque donc de causer des dommages importants à une filière déjà insuffisamment développée en France. Les recycleurs de matières plastique sont pour la plupart des PME, et donc plus exposés aux aléas de la conjoncture économique. Les dégâts causés par cette épidémie, et la crise économique qui risque de lui faire suite, pourraient avoir des répercussions pendant plusieurs années.

NEWSLETTER Plasturgie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

« Le roman permet d'aborder des sujets arides»

L'auteur Tom Connan a publié son deuxième roman «Pollution», un récit où se croisent les questions d'écologie, d'environnement, du numérique et du...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES WEBINARS

  • Inscription 100% Gratuite
  • Alertes email avant le webinar
  • Zone de chat pour vos questions
  • Mise à disposition du replay
+ 50 Replays disponibles
3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

17 juin 21 10h30 - 45 min

3 clés pour réduire la déformation de vos pièces plastiques

Proposé par Plastiques & Caoutchoucs

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

07 - Joyeuse

Installation et maintenance de vidéoprotection sur la ville

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS