Récupération : Comment Citroèn gère ses déchets de fabrication

A Rennes, l'usine Citroèn de La Barre Thomas pratique, avec l'assentiment du personnel, une politique systématique de tri "à la source" qui limite les frais d'enlèvement et de retraitement de ses déchets.

Partager

Fournisseur de pièces en caoutchouc pour l'ensemble du groupe PSA, l'atelier rennais de La Barre Thomas fabrique chaque jour 550000pièces: des joints de portière, des Durit, etc. ll produit aussi près de 7500tonnes de déchets par an. Pour l'élimination et le retraitement de ces déchets, Citroèn fait appel à la Sedimo, une filiale de la Lyonnaise des eaux. Cette entreprise se charge de récupérer les volumes qui sont collectés à différents points précis du site en suivant une méthode très stricte. "Depuis deux ans, explique Stéphane Guillou, l'ingénieur chargé de l'environnement, nous organisons nous-mêmes la procédure de collecte. Nous souhaitons en effet éliminer des déchets propres. Et pour cela nous traitons le problème à la source." Un principe: ne pas mélanger les déchets afin de faciliter leur élimination. Par exemple, l'enlèvement d'une tonne de cartons souillés d'huile est facturée 1300 francs à Citroèn. Le même volume de cartons sans trace de corps gras ne coûte plus que 400francs. Pour réussir un tri rigoureux et rationnel, 280conteneurs de différentes couleurs ont été installés à proximité immédiate des principaux postes de fabrication des pièces en caoutchouc. A chaque poubelle correspond un type de déchets : les cartons propres et secs sont déposés dans les bleues; les adhésifs, les balais usés dans les poubelles de couleur marron; les caoutchoucs dans les vertes. Deuxième volet de l'organisation, huit "espaces environnement" ont été aménagés à différents points précis de l'établissement. "Le personnel y dépose les déchets à encombrement moyen, selon le même principe des bacs de couleur", poursuit Stéphane Guillou. Ces différents récipients sont vidés deux fois par jour par la Sedimo, qui dispose aussi d'une benne, appelée Kangourou, pour les déchets de petit volume ou non identifiables.


Les fournisseurs également sensibilisés

D'autre part, cinq "correspondants environnement" surveillent systématiquement les différentes opérations. Ils conseillent - mais peuvent aussi réprimander - les réfractaires. Car les dirigeants de Citroèn La Barre Thomas ont la ferme intention de pérenniser leur nouvelle politique. Une politique qui repose sur la mobilisation de l'ensemble du personnel. "Sans le soutien quotidien de nos 1800collaborateurs, nous échouerions", avance Alain Sartoris, le directeur de l'usine. Or il n'est pas facile de faire passer le message auprès d'un personnel encore habitué à rejeter en vrac ses déchets ménagers. Chaque salarié vient donc de bénéficier d'un stage de sensibilisation de deux heures qui lui a permis de mieux appréhender la stratégie maison en matière d'environnement. Même les fournisseurs ont dû se mettre au diapason. Ainsi, les entreprises amenées à travailler sur les sites de Citroèn Rennes signent une charte dans laquelle elles s'engagent à respecter les différentes modalités de la politique d'environnement du constructeur. Les résultats de l'opération déchets sont d'ores et déjà convaincants. "Notre tri systématique à la source est nettement moins onéreux qu'une procédure de tri à la sortie de l'usine", note Alain Sartoris. Il considère que, à Rennes, entre l'usine de La Jeannais, où sont montées les véhicules Xantia et XM, et le site caoutchouc de La Barre Thomas, Citroèn consacre 50millions de francs par an à l'élimination des déchets. "Si nous n'avions pas agi, la facture serait du quadruple, et elle continuerait de galoper, compte tenu de la nouvelle réglementation européenne qui se met en place."

Stanislas du GUERNY



un jeu sur l'environnement

Pour animer les deux heures de formation dont bénéficient les1800salariés de l'usine Citroèn La Barre Thomas, l'équipe chargée de l'environnement a conçu un jeu de société du type Trivial Pursuit. Son objectif: mettre en pratique les connaissances en matière de tri des déchets. Le joueur lance un dé et fait avancer son pion. A chaque case correspond une question portant sur la nature des déchets et la couleur des conteneurs. Cette formation ludique est complétée par une fiche de synthèse que le personnel garde en permanence sur lui. Un document sur lequel sont portées les indications indispensables au tri sélectif.







USINE NOUVELLE - N°2450 -

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS