Recul plus fort qu’attendu des commandes à l’industrie en Allemagne

Selon les données publiées par le ministère de l’Economie le 5 octobre, les commandes à l’industrie allemande ont reculé de 1,3% en août sur un mois. Bien plus que les prévisions des analystes qui tablaient sur 0,5%.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Recul plus fort qu’attendu des commandes à l’industrie en Allemagne

"Le volume des grosses commandes en août a été nettement inférieur à la moyenne", a commenté le ministère de l'Economie dans un communiqué. "La baisse de la demande s'explique par la faible demande intérieure, qui a chuté de 3%, alors que la demande en provenance de l'étranger est restée inchangée (0,0%)".

Dans le détail, la demande en provenance des autres pays de la zone euro a augmenté de 2,4% sur un mois, après un recul de 0,7% en juillet. Mais les commandes hors zone euro ont reculé de 1,4%, alors qu'elles avaient augmenté de 0,4% le mois précédent.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sur un an toutefois, les commandes de la zone euro ont chuté de 12,6%, tandis que les commandes hors zone euro ont au contraire augmenté de 5,1%.

Par rapport au même mois l’année dernière, les commandes ont reculé de 4,8%. Les producteurs de biens d'équipement ont particulièrement souffert en août, avec un recul de 3% de leurs commandes sur un mois. La demande des biens de consommation s'est contractée de 0,7% sur la période, tandis que celle des biens intermédiaires a augmenté de 1,3%.

D’après Carsten Brzeski d'ING, "durant l'été le filet de sécurité de l'économie allemande contre la crise de la zone euro est devenu dangereusement fin. Les carnets de commandes ont rapidement rétréci et au même moment les entreprises ont augmenté leurs stocks: une combinaison qui n'augure rien de bon pour la croissance dans les mois à venir".

L’économie allemande a progressé au premier et au deuxième trimestres. Mais elle devrait être plus modérée au second semestre. Les experts estiment qu’elle devrait tout de même rester stable. Le gouvernement allemand attend une croissance de 0,7% en 2012.

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance en Allemagne, à 0,9% en 2012 et 2013, contre une fourchette d'estimation précédente comprise de 1 à 1,4%, selon le Handelsblatt paru vendredi.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS