Recours de Total pour tenter d'éviter de rouvrir Dunkerque

PARIS (Reuters) - Le groupe pétrolier Total a saisi lundi le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour éviter d'avoir à rouvrir la raffinerie des Flandres à Dunkerque, au centre d'un conflit depuis plusieurs mois.

Partager

La cour d'appel de Douai (Nord) a ordonné le 30 juin la reprise de la production de la raffinerie de Dunkerque avant le 16 juillet, sous peine d'une sanction financière de 100.000 euros par jour de retard.

"Total a déposé au TGI de Nanterre un recours pour contester le jugement de la cour de Douai," a dit un porte-parole du groupe français. Ce recours ne suspend par le redémarrage de la raffinerie de Dunkerque ordonné par la cour.

Total a assigné à Nanterre le 17 septembre prochain la CGT, le comité central d'entreprise du secteur raffinage et le comité d'entreprise des Flandres, dit le syndicat dans un communiqué.

Il écrit que "le groupe Total tente par tous les moyens de se soustraire à l'application du jugement et éviter le redémarrage de la raffinerie des Flandres".

En février, un mouvement de grève avait frappé pendant une semaine les raffineries de Total en France pour protester contre le projet de fermeture définitive, entraînant des ruptures partielles d'approvisionnement.

Total estime que l'arrêt du raffinage à Dunkerque s'inscrit dans un contexte de forte réduction de la consommation de produits pétroliers en France, en Europe et aux Etats-Unis.

Les installations de Dunkerque sont en état de marche mais le redémarrage s'annonce complexe et long, dit-on de source industrielle.

Muriel Boselli et Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

0 Commentaire

Recours de Total pour tenter d'éviter de rouvrir Dunkerque

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS