Records à Wall Street avec de l'optimisme sur le front du COVID

par Stephen Culp

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Records à Wall Street avec de l'optimisme sur le front du COVID
La Bourse de New York a fini en hausse mardi, avec des records de clôture pour le S&P-500 et le Nasdaq, l'absence de catalyseurs négatifs ayant favorisé l'appétit pour le risque alors que l'approbation définitive du vaccin contre le COVID-19 produit par Pfizer-BioNTech aux Etats-Unis a alimenté l'optimisme sur le rétablissement de l'économie. /Photo prise le 20 août 2021/REUTERS/Andrew Kelly

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mardi, avec des records de clôture pour le S&P-500 et le Nasdaq, l'absence de catalyseurs négatifs ayant favorisé l'appétit pour le risque alors que l'approbation définitive du vaccin contre le COVID-19 produit par Pfizer-BioNTech aux Etats-Unis a alimenté l'optimisme sur le rétablissement de l'économie.

L'indice Dow Jones a gagné 0,09%, ou 30,55 points, à 35.366,26 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 6,70 points, soit 0,15%, à 4.486,23 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 77,15 points (0,52%) à 15.019,80 points.

C'est la 50e fois que le S&P-500 atteint un record depuis le début de l'année.

Une nouvelle fois, le marché a été porté par les grands titres technologiques, même si les valeurs cycliques ont aussi progressé au-delà de la moyenne.

"Quand vous regardez les périodes les plus creuses pour le marché, et nous nous trouvons dans cette dernière ligne droite de l'été, il n'est pas inhabituel pour les marchés de connaître un mouvement à la hausse", a commenté Chuck Carlson, directeur général de Horizon Investment Services, à Hammond dans l'Indiana.

"A cela est venue s'ajouter l'information sur le front du variant (Delta du coronavirus), avec l'approbation complète du vaccin", a-t-il ajouté.

L'autorité de santé américaine a approuvé définitivement lundi l'utilisation du vaccin contre le coronavirus développé par Pfizer avec BioNTech, alimentant l'optimisme sur le rétablissement de l'économie américaine.

Cela a profité notamment aux secteurs du voyage et des loisirs, liés au déconfinement, qui ont enregistré des gains importants. "Ceux étant à la recherche d'opportunités sur le marché en ont à nouveau trouvées avec ces titres sensibles à l'économie", a noté Chuck Carlson.

L'attention des investisseurs est tournée vers le séminaire de Jackson Hole, dans le Wyoming, prévu cette semaine, lors duquel ils guetteront des signes indiquant les prochaines mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed). Le patron de la Fed, Jerome Powell, doit s'entretenir avec des pairs et y prononcer un discours.

Côté valeurs, le distributeur de matériel électronique Best Buy a progressé de 8,3% après avoir relevé sa prévision de croissance de chiffre d'affaires annuel.

Dans la foulée de l'annonce du premier bénéfice trimestriel de son histoire, la plateforme chinoise de commerce en ligne Pinduoduo a bondi de 22,2%.

(version française Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS