Economie

Reclassement : les ex-Daewoo sur le carreau... et les ex-LU en panne

Publié le

Après l'usine Daewoo de Fameck (Moselle), c'est au tour du cabinet chargé du reclassement des 170 salariés du fabricant de téléviseurs, Isocel, de mettre la clé sous la porte.

En proie à des difficultés de trésorerie depuis le mois de février, la PME messine a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de grande instance de Metz le 17 avril. Ses sept consultants viendront grossir les rangs des 100 salariés de Daewoo restant à reclasser.

Sur les 435 anciens salariés de l'usine LU-Danone de Ris-Orangis (Essonne), 219 sont déjà reclassés, selon l'intersyndicale. 49 font l'objet de mesures d'âge, 18 ont été placés en invalidité, 8 ont développé des projets personnels, 37 ont retrouvé du travail à l'extérieur -mais 8 ont déjà été licenciées par leur nouvel employeur.

Enfin, 71 ont été mutés chez LU et 36 chez Danone, à des postes souvent éloignés de leurs qualifications, selon les syndicats. Un bilan en demi-teinte qui alimentera sûrement les discussions des partenaires sociaux qui auditionneront, le 6 mai, Raymond Soubie, président d'Altedia, dans le cadre des négociations sur le traitement social des restructurations

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte