Recherche : Seulement 30 neurones pour contrôler la douleur

Une équipe réunissant des chercheurs internationaux s'est intéressée à la libération de l'ocytocine, hormone intervenant dans la réponse à la douleur. Ils ont identifié un groupe de 30 neurones à la manoeuvre.

Partager
Recherche : Seulement 30 neurones pour contrôler la douleur

Ils ne seraient que 30 ! Un nombre très restreint de neurones serait ainsi à la manoeuvre pour moduler la réponse à la douleur. C'est ce qu'a découvert une équipe internationale de chercheurs menée par Alexandre Charlet du CNRS et Valery Grinevich du DKFZ. « J'ai auparavant travaillé sur la douleur et sur l'ocytocine. Dans le cadre de ces travaux, nous avons voulu faire le lien entre les deux », indique le chercheur. Il s'est alors rapproché du groupe de recherche Schaller sur les neuropeptides au sein du Centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ). « Ils sont intervenus sur la neuro-anatomie, tandis que mon laboratoire a apporté son expertise sur la physiologie. Au fur et à mesure, nous avons impliqué des laboratoires italiens, américains, suisses, chinois... sur des points très précis pour bénéficier de leurs expertises », signale Alexandre Charlet. Les travaux ont fait l'objet d'une publication dans la revue Neuron en mars 2016, rapportant l'identification d'un groupe de neurones impliqués dans la régulation de la libération de l'ocytocine.

Ce peptide est bien connu pour son rôle dans la modulation de la réponse à la douleur. Quand vous vous cognez, quand un objet vous tombe sur le pied... votre corps fait intervenir l'ocytocine pour contrôler la douleur. Les chercheurs se sont penchés sur les mécanismes impliqués dans sa libération. « Nous savions que l'ocytocine est synthétisé dans deux noyaux de l'hypothalamus. Nous voulions comprendre s'il y avait une communication entre ces différents noyaux et le rôle de cette hormone », détaille Alexandre Charlet. Les chercheurs ont d'abord travaillé à l'identification des neurones intervenant dans la libération de l'ocytocine. Ils ont alors eu une surprise : « seulement 30 neurones ocytocinergiques connectent les noyaux paraventriculaire et supraoptique de l'hypotalamus », observe Alexandre Charlet.

Les neurones libèrent l'ocytocine

Ainsi, le centre de contrôle de la libération de l'ocytocine dans le sang ne dépend que de 30 neurones, sorte de salle de contrôle de la gestion de la douleur. Une quantité faible au vu des 100 milliards de neurones présents dans le cerveau humain. « Lors de douleurs aiguës ou d'une sensibilisation inflammatoire (brûlure, pincement, coupure, etc.), l'information est acheminée par les nerfs périphériques jusqu'aux neurones de la moelle épinière. Ceux-ci interprètent l'intensité du message et le codent en conséquence. L'information est alors adressée à d'autres neurones, parmi lesquels une petite population de 30 cellules de petite taille du noyau paraventriculaire de l'hypothalamus », détaille le CNRS. Ce sont ces petits neurones qui vont activer une famille de gros neurones, les neurones magnocellulaires, en charge dans une autre région de l'hypothalamus de libérer l'ocytocine dans la circulation sanguine. L'hormone va se diriger vers les neurones périphériques à l'origine du signalement de la douleur. « L'ocytocine vient les « endormir » et de ce fait, diminuer la douleur », rapporte le CNRS.

Les chercheurs ne se sont pas arrêtés là. Ils ont identifié une autre action de ces trente petits neurones. Ils communiquent également vers la moelle épinière, comme le détaille le CNRS : « En parallèle, le prolongement de ces cellules, appelé axone, qui mesure jusqu'à un mètre chez l'humain, atteint les couches profondes de la corne dorsale de la moelle épinière. C'est précisément à cet endroit, où le message sensoriel est codé en intensité, qu'ils libèrent l'ocytocine. Ils diminuent donc, par deux voies simultanées, la reconduction du message douloureux au cerveau ». « Il y a donc deux effets synergiques », ajoute Alexandre Charlet. Les 30 petits neurones identifiés par l'équipe internationale ont ainsi une double action : contrôler la sécretion sanguine d'ocytocine et la libérer directement au niveau de la moelle épinière.

Si les applications thérapeutiques sont encore très hypothétiques, ces travaux permettent d'imaginer des solutions dans le traitement de la douleur. « On peut envisager de spécifiquement agir sur l'activité de ces 30 neurones. Nous pourrions induire un contrôle de la douleur le plus pointu possible et ainsi limiter les effets secondaires liés à la prise d'ocytocine », imagine Alexander Charlet.

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS