Recherche flexibilité… et compétences

Cécile Maillard , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les industriels attendent de l’intérim de la flexibilité, mais aussi des qualifications. Pas question de sacrifier l’une pour les autres.

Même les postes les moins qualifiés des usines automobiles demandent aujourd’hui des compétences. » L’ex-DRH France de Renault, Jean Agulhon, récemment passé à la RATP, réfute l’idée selon laquelle les intérimaires occuperaient les postes les moins qualifiés. Un syndicaliste de PSA estime, lui, que « dans les usines automobiles, les tâches les moins qualifiées ont été confiées aux robots. Au montage, les postes sont de plus en plus pointus, techniques. Tout intérimaire est formé quinze jours avant de pouvoir y travailler. » Selon les statistiques de la Dares (ministère du Travail), les ouvriers qualifiés sont aujourd’hui plus nombreux que les non-qualifiés parmi les intérimaires. « L’automatisation progresse fortement, dans l’industrie, indique[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte