L'Usine Santé

[Récap] Covid-19, le tableau de bord de la crise

Sylvain Arnulf , ,

Publié le , mis à jour le 28/03/2020 À 20H05

Dossier L’Usine Nouvelle vous informe depuis janvier 2020 sur la crise du coronavirus Covid-19. Retrouvez dans cet article l’ensemble de nos contenus sur le sujet, réactualisé chaque jour.

[Récap] Covid-19, le tableau de bord de la crise
Le tableau de bord mis à jour quotidiennement par l'université Johns Hopkins
© Johns Hopkins

La situation sanitaire

"Le combat ne fait que commencer", a prévenu avec gravité le Premier ministre le 28 mars lors d’une conférence de presse. "Les quinze premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que ceux qui viennent de s’écouler". 

D'après les chiffres communiqués ce 28 mars, 35 575 personnes ont été diagnostiquées positives au nouveau coronavirus dans notre pays (4 611 de plus que 24 heures plus tôt)  selon le dernier décompte de Santé Publique France. 17 620 personnes sont hospitalisées, dont 4 273 dans les services de réanimation du pays. On dénombre 319 morts de plus que la veille, portant le total des décès à 2 314 dans le pays. 

Dans le monde, on compte désormais 591 971 cas confirmés de Covid-19, et 27 090 décès.

Consultez le tableau de bord mis à jour quotidiennement par l'université Johns Hopkins

 

Les restrictions de déplacements

Le virus circule désormais partout en France, qui en est au stade 3 de l'épidémie. Depuis le 16 mars à midi, les déplacements et regroupements seront fortement restreints. Ce 27 mars, Edouard Philippe a annoncé à l'issue du conseil des ministres que le confinement serait prolongé jusqu'au 15 avril. 

La plupart des lieux publics sont fermés, commerces non essentiels, écoles, lieux culturels. La SNCF et la RATP ont drastiquement réduit leur plan de transports, notamment les liaisons longue distance. Air France a réduit son activité de 80 %. L'aéroport d'Orly sera totalement fermé le 31 mars au soir.

Depuis le 15 mars et pour une durée d'un mois, les Etats-Unis ont interdit l'accès à leur territoire aux voyageurs venus d'Europe.

Le 16 mars, l'Europe a annoncé la fermeture de ses frontières extérieures. Les voyages depuis les pays non européens vers l'UE sont suspendus pendant trente jours.

 

La course au vaccin et aux traitements

Face à cette épidémie, les équipes de chercheurs du monde entier s'activent pour tenter de mettre au point des traitements et un vaccin. La France est en pointe dans cette lutte. Notre dossier.

Le 15 mars, le géant pharmaceutique français Sanofi et son partenaire américain Regeneron ont annoncé qu'ils allaient tester leur médicament Kevzara dans le traitement du Covid-19.

Sanofi s'est également dit prêt à offrir aux autorités françaises suffisamment de doses de l'anti-paludique Plaquenil pour traiter jusqu'à 300 000 malades, après un essai clinique jugé "prometteur" mené par des chercheurs de l'institut hospitalo universitaire Méditerranée infection auprès de 24 patients atteints du Covid-19. Le 23 mars, le Haut conseil de santé publique recommande cependant de ne pas utiliser de traitement à la chroloquine, sauf dans les cas les plus graves et sur décision collégiale de l'équipe soignante. On vous explique la différence entre chloroquine et hydroxychloroquine.

Air Liquide va doubler la production de ventilateurs de réanimation sur ses sites d'Antony et Pau.

La France va augmenter sa capacité à mener de nombreux tests : l'objectif est d'arriver à 29 000 tests par jour début avril.

 

La mobilisation des PME et grandes entreprises

Masques, gel hydroalcoolique, respirateurs... Des usines françaises tournent à plein régime pour fournir les ressources nécessaires aux soignants. Une véritable course contre le montre. Notre dossier.

LVMH, le numéro un mondial du luxe, va produire du gel hydroalcoolique dans ses trois usines de production de parfum. Les premières livraisons de flacons aux Hôpitaux de Paris ont eu lieu le 17 mars. L'Oreal en produit également dans ses usines. L'industrie textile française s'adapte. Les entreprises de l'agroalimentaire comme Tereos et Pernod Ricard participent aussi à l'effort. Des entreprises font don de leur stock de masques.

Les entreprises de la tech, en France et dans le monde, mettent à disposition leurs outils pour lutter contre le virus et ses conséquences.

 

Les usines paralysées, la supply chain bloquée

Renault, PSA, FCA, Toyota, Renault Trucks Michelin... les annonces de fermetures temporaires d'usines se sont multipliées dans l'automobile. Idem pour le site de Bombardier dans le Nord. En cause : la difficulté à s'approvisionner et la volonté de protéger les salariés et limiter leurs déplacements. PSA envisage de reprendre la production à partir du 30 mars. Chez Airbus, la production a repris le 23 mars.

Découvrez notre récapitulatif des usines fermées en France. 

 

L’adaptation des entreprises et des salariés

Le gouvernement prévoit un panel de mesures pour accompagner les entreprises en difficulté durant la crise. Notre guide pratique. 

On vous explique en quoi consiste un Plan de continuité d'activité ou comment bénéficier de mesures de chômage partiel.

Salariés, nous vous expliquons comment vous adapter au mieux à cette période de confinement. Le télétravail, par exemple, ça ne s'improvise pas et ça demande de l'organisation : quelques conseils et vos droits et devoirs.

Et toutes les questions que vous vous posez encore sur le droit de retrait ou le chômage partiel, alors que les tensions montent entre syndicats et direction au sein de certaines entreprises toujours en activité. La loi instaurant un état d'urgence sanitaire prévoit de nouvelles dispositions pour les entreprises. La prime Macron a été adaptée : les salariés particulièrement sollicités pendant cette période pourront la toucher, si leur entreprise  le souhaite. Mais pas les télé-travailleurs... a priori.

 

Les conséquences économiques

Secteur par secteur, on fait le point sur les perturbations des différents secteurs économiques. L'Union européenne anticipe une récession de l'ordre de 1 % en 2020. 45 milliards d'euros d'aides ont été débloquées pour les entreprises et les salariés par le ministère de l'Economie. Un aide d'urgence de 4 milliards d'euros a été débloquée pour les start-up françaises. L'Europe peine à mettre en place un mécanisme de solidarité post-crise.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

20/03/2020 - 10h33 -

Et la Turquie, personne n'en parle ?..Serait elle épargnée ?.... Les conséquences économiques seront sans doute terribles mais les conséquences environnementales qu'elles sont elles ? Un air plus pur, moins de maladies respiratoires, sans doute moins d'asthme, une pause dans le réchauffement ?
Répondre au commentaire
Nom profil

18/03/2020 - 19h45 -

Je cite "L'Union européenne anticipe une récession de l'ordre de 1 % en 2020" A part anticiper une récession, elle fait quoi l'Union Européenne !!! Un vrai scandale cette UE, j’espère qu'après tout ça tous les membres de cette "UE Fake" ne sortent et reprennent leurs destins en Main. Et le FMI qui refuse 5 milliards de Dollars au Vénézuela, un pure scandale
Répondre au commentaire
Nom profil

17/03/2020 - 03h25 -

Vous parlez tous de télétravail... Mais le BTP ils font quoi ? Doivent ils continuer à travailler ou s'arrêter ?
Répondre au commentaire
Nom profil

19/03/2020 - 21h49 -

Consignes du gouvernement Si les postes de travail d'un chantiers peuvent être adaptés en laissant une distance >1m entre 2 travailleurs, alors le chantier peut être maintenu Sinon, le chantier doit s'arrêter. https://batijournal.com/coronavirus-covid-19-priorite-a-la-protection-des-salaries-du-btp-pour-loppbtp/103967
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte