Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Rebond de l’investissement français dans les cleantechs

Arnaud Dumas , , ,

Publié le

Les fonds d’investissement font preuve d’un regain d’intérêt pour les technologies propres. Après une année 2011 en berne, les neuf premiers mois 2012 montrent un niveau de levées de fonds record, avec 221,51 millions d’euros collectés.

Rebond de l’investissement français dans les cleantechs © nacu - morgueFile - C.C.

Les technologies vertes ont la faveur des fonds d’investissement. Malgré la morosité de l’économie, les levées de fonds des entreprises spécialisées dans les cleantechs ne se sont jamais si bien portées. Selon le baromètre du club Cleantech de l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic) et du site internet GreenUnivers, les cleantechs ont réussi à collecter 97,8 millions d’euros auprès des capitaux investisseurs au troisième trimestre 2012, soit 7,6 % de mieux que le trimestre précédent.

Le troisième trimestre confirme donc la tendance initiée dès le début de l’année. Après un creux en 2011, l’investissement dans les fonds propres des cleantechs est reparti à la hausse. Sur les neuf premiers mois, elles ont ainsi levé 221,51 millions d’euros, soit 47,6 % de mieux que la même période en 2011. Elles ont même dépassé les levées de fonds réalisées sur l’ensemble de l’année 2011 (182,4 millions d’euros), pour se rapprocher des montants de 2010 (262 millions d’euros).

Le rebond se confirme aussi en nombre d’entreprises investies. Avec 23 sociétés ayant réussi à séduire un fonds d’investissement, le troisième trimestre 2012 a bénéficié d’une activité particulièrement intense. Il faut remonter au 2ème trimestre 2010 pour retrouver un niveau supérieur (24 sociétés investies). Sur les neuf premiers mois 2012, 53 entreprises ont ouvert leur capital, contre 46 sur les neuf premiers mois 2011.

A noter que l’augmentation de capital réalisée en juillet 2012 par la société Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables, emporte une large partie des fonds récoltés au troisième trimestre. Avec 61,6 millions d’euros apportés par Creadev, le fonds d’investissement de la famille Mulliez, Voltalia  s’adjuge 63 % du total des investissements dans les cleantechs ce trimestre. Les deux affaires suivantes en termes de volumes ont collecté 6,75 millions d’euros pour Actility (smart grids), et 4,6 millions d’euros pour F2A (génie climatique).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle