Ravitailleurs US : EADS pose ses conditions pour une nouvelle offre

Le Pentagone se dit prêt à prolonger son appel d’offres, mais le groupe européen veut aussi que le cahier des charges soit modifié. Le retour d’EADS dans la course est loin d’être garanti.
Partager
Ravitailleurs US : EADS pose ses conditions pour une nouvelle offre

La saga des ravitailleurs américains n’est toujours pas close. Mis dans l’embarras par le retrait du tandem Northrop-EADS, laissant Boeing sans concurrence, le Pentagone tente d’attirer le groupe européen vers une seconde offre. En réponse à « l’éventuel intérêt » exprimé par la maison-mère d’Airbus pour une nouvelle participation à son appel d’offres, le département de la Défense (DoD) a déclaré hier qu’il serait prêt à envisager si nécessaire « une prolongation raisonnable » de la date limite du dépôt des offres (fixée à mi-mai pour le moment).

Pour autant, le retour d’EADS North America dans l’interminable course à la première tranche (179 appareils pour près de 35 milliards de dollars) des ravitailleurs stratégiques KC-X est loin d’être acquis. Avant même l’annonce du Pentagone, Louis Gallois a estimé hier qu’il était impossible de présenter une offre en 60 jours, tout en laissant la porte ouverte à une nouvelle proposition - histoire de remettre un coup de pression sur les Américains. Mais cet élargissement du calendrier n’est pas une condition suffisante aux yeux du groupe européen d’aéronautique et de défense.

Seulement avec des « chances équitables »

Aujourd’hui, la maison-mère d’Airbus clarifie sa situation, en précisant que si le signe du DoD est positif, il « ne lève pas pour autant les craintes d’EADS que l’appel d’offres actuel favorise clairement un ravitailleur plus petit et moins performant, et qu’il n’accorde pas l’importance souhaitée aux performances opérationnelles plus élevées offertes par l’A330 MRTT (KC-45) ». Autrement dit, il pose comme conditions préalables un « allongement significatif » de la procédure, mais aussi et surtout « des chances équitables » de gagner. A bon entendeur dans les couloirs de Washington…

De son côté, le Pentagone a seulement exprimé une éventualité et pas encore acté la prolongation de l’appel d’offres. Il reste pressé d’en finir avec un dossier qui traîne depuis près d’une décennie, alors que les besoins de l’US Air Force se font sentir. Pour rappel, Boeing avait remporté la mise en 2003. Une décision annulée pour cause de favoritisme. En février 2008, le duo Northrop Grumman-EADS avait pris le dessus, avant que les protestations du concurrent américain concernant les règles de procédures ne repoussent le combat à une troisième manche.

0 Commentaire

Ravitailleurs US : EADS pose ses conditions pour une nouvelle offre

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS