Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Ranch Computing double la capacité d’accélération de sa plateforme de rendu d’images 3D

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Après avoir renouvelé la moitié de ses serveurs, le français Ranch Computing double la puissance d’accélération graphique de sa plateforme cloud de rendu d'images. De quoi accélérer par dix à vingt certains projets de calcul d’images de synthèse 3D.

Ranch Computing double la capacité d’accélération de sa plateforme de rendu d’images 3D
Exemple de rendu d'image 3D calculée sur la plateforme de Ranch Computing.
© Ranch Computing

Chez Ranch Computing, l’accélération de la vitesse de calcul de rendu d’images est une obsession. La PME fournit des services de modélisation 3D et calcul en ligne pour tous les métiers qui ont besoin d’images de synthèse 3D. "Ce que nous vendons, c’est le gain de temps", explique Julien de Souza, son gérant et cofondateur. "C’est pourquoi nous avons besoin de mettre en permanence à niveau notre plateforme cloud de rendu d’images."

Investissement de 1,6 million d'euros dans de nouveaux serveurs

Créée en 2006 à Paris, cette PME de 12 personnes offre des services de rendu automatisé (modélisation et calcul d’images de synthèse 3D dans le cloud) pour des applications dans le cinéma, la publicité, l’architecture, le luxe ou l'industrie. Parmi ses 5 000 clients réguliers figurent Boeing, Toyota, LVMH et Saint-Gobain.  L’entreprise ne dévoile pas son chiffre d’affaires. "Nous l’avons augmenté peut-être pas autant que nous le voulions", confie son patron. "Mais nous avons doublé nos équipes depuis 2016."

Pour gagner en vitesse, Ranch Computing a renouvelé en 2016 la moitié de ses 500 serveurs avec des machines de Dell. L’investissement se monte à 1,6 million d’euros. "Ces nouvelles machines sont trois à quatre fois plus puissantes que les anciennes", affirme Julien de Souza. "Elles nous ont permis de doubler notre puissance de rendu d’images. Au départ, nous envisagions de renouveler tout notre parc de serveurs. Nous avons finalement préféré en garder la moitié car nous nous sommes rendus compte que les anciens serveurs étaient plus performants pour certains projets comme ceux utilisant de vieux logiciels de rendu."

C’est pourquoi la plateforme de rendu d’images a été organisée en deux fermes de serveurs. D’un côté, LegacyFarm composée des 250 anciens serveurs. De l’autre, PowerFarm formée des 252 nouveaux serveurs. Au client de choisir, selon le type de son projet et de logiciel de rendu éventuellement après quelques tests, la ferme la mieux adaptée à ses besoins.

68 serveurs graphiques installés

L’effort se poursuit avec l’adoption d’accélérateurs graphiques de calcul, une technologie développée au départ pour les jeux-vidéo mais de plus en plus utilisée pour l’accélération de certaines tâches de calcul dans la simulation numérique, l’intelligence artificielle ou le rendu d’images. Ranch Computing a commencé par l’installation de 34 serveurs graphiques en avril 2017 avant de doubler cette capacité aujourd’hui. "Nous avons construit nous-mêmes ces serveurs à partir de cartes graphiques de Nvidia", souligne Julien de Souza. "Chaque serveur en intègre quatre. Avec ces nouveaux moyens, il est possible d’accélérer le rendu d’images 3D par dix à vingt. Bien sûr, tous les projets et tous les logiciels de rendu ne s’y prêtent pas." L’investissement correspondant n’est pas dévoilé. Mais il est jugé modeste par Julien de Souza.

Et il est prévu de ne pas s’en arrêter là. "Nous sommes confiants dans l’avenir", affirme le gérant. "Nous allons continuer à acquérir de nouveaux serveurs et à augmenter notre capacité d'accélération graphique. Nous envisageons de créer un deuxième site pour assurer, par la redondance, la sécurité de notre plateforme cloud de rendu d’images. Nous travaillons également à rendre l'emploi de notre plateforme plus simple de façon à ce que le client n'ait plus qu'à appuyer sur un bouton pour lancer son calcul de rendu."

Ranch Computing se targue d’être l’un des rares spécialistes de rendu automatisé d’images de synthèse 3D. "Nous sommes deux sociétés à proposer ce service en France et seulement une dizaine dans le monde", affirme Julien de Souza. "Selon le degré de réalisme et la complexité de la scène à construire, le calcul d’une seule image de synthèse 3D peut prendre 1 minute à 1 heure." L’autre acteur français est Render Online à Montpellier.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus