Ralentissement plus fort que prévu de l'inflation en Allemagne en mai

par Michael Nienaber
Partager

BERLIN (Reuters) - L'inflation a ralenti plus fortement que prévu en mai en Allemagne, selon les données préliminaires publiées mardi par l'Office fédéral de la statistique, ce qui devrait atténuer les pressions qui s'exercent sur la Banque centrale européenne (BCE) en faveur d'un début de normalisation de sa politique monétaire ultra-accommodante.

L'indice des prix à la consommation harmonisé aux normes européennes (IPCH) a augmenté de 1,4% sur un an ce mois-ci en Allemagne alors que sa croissance avait accéléré à 2% le mois dernier. Ce rythme est le plus faible depuis novembre et il est inférieur à la progression de 1,6% attendue par les économistes interrogés par Reuters.

Sur un mois, l'indice IPCH s'est contracté de 0,2% en mai alors que les économistes l'attendaient inchangé.

Ces données ont été publiées après celles de l'Espagne, qui ont également montré une décélération de l'inflation annuelle en mai, à 2,0% contre 2,6% en avril.

L'accélération de l'inflation en Allemagne le mois dernier, conjuguée à la reprise économique, avait contribué à renforcer les appels en provenance de Berlin et d'autres pays pour que la BCE commence à envisager un abandon de sa politique de rachats d'actifs et de taux négatifs.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré lundi que la croissance économique s'améliorait dans la zone euro mais qu'un soutien monétaire important demeurait nécessaire.

Des sources ont déclaré mardi à Reuters que la BCE établirait sans doute un diagnostic un peu moins réservé sur la situation économique lors de sa réunion du 8 juin et irait même jusqu'à évoquer la possibilité de revenir en partie sur son engagement d'être encore plus accommodante si la situation le justifiait.

L'objectif de la BCE est une inflation légèrement inférieure à 2% dans la zone euro.

Dans le détail, l'évolution des prix non-harmonisés ce mois-ci en Allemagne montre une forte décélération de la hausse des coûts de l'énergie et une augmentation dans le secteur alimentaire.

L'inflation dans les services a également ralenti, notamment dans le secteur du tourisme avec la disparition en mai de facteurs conjoncturels liés en avril à la fête de Pâques.

"Le ralentissement de l'inflation en Allemagne en mai devrait constituer un signe supplémentaire que la reprise actuelle dans la zone euro se poursuit sans pression inflationniste", a déclaré Carsten Brzeski, économiste chez ING. Il a ajouté que ces chiffres devraient atténuer les appels en faveur d'un dénouement progressif de la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE.

"Si même une économie qui vient juste d'entrer dans sa neuvième année de croissance et qui connaît un taux d'emploi record ne montre aucune pression inflationniste, comment la zone euro dans son ensemble pourrait-elle en montrer bientôt?", s'est-il interrogé.

Le gouvernement allemand table sur une inflation de 1,8% en 2017 après 0,5% en 2016. Il anticipe qu'elle ralentira à 1,6% en 2018, bien en deçà de l'objectif de la BCE.

(Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS