Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Rafale : les discussions avec l'Inde bloqueraient sur le rôle de Dassault

, , ,

Publié le

Selon la presse indienne, les négociations entre Dassault et l'Inde sur la vente à l'armée de 126 avions de combat Rafale achoppent sur un différend lié à la responsabilité du groupe français pour les 108 appareils devant être assemblés en Inde.

Rafale : les discussions avec l'Inde bloqueraient sur le rôle de Dassault © D.R.

Selon les termes du contrat évalué à 12 milliards de dollars entre Dassault et l'Inde, 108 des 126 Rafale commandés seront produits localement. Or, selon The Indian Express, les négociations achoppent actuellement sur un différend lié à la responsabilité du groupe français.

Selon le journal, qui cite des sources anonymes, Dassault refuse toute responsabilité pour les 108 appareils assemblés par Hindustan Aeronautics Limited (HAL), le conglomérat d'entreprises publiques qui sera chargé d'assembler les avions de combats en Inde.

Dassault a indiqué aux autorités indiennes que New Delhi devrait négocier deux contrats, l'un avec Dassault pour les 18 premiers appareils, l'autre avec HAL pour les autres Rafale, poursuit The Indian Express.

Mais le ministère de la Défense aurait "totalement rejeté cette suggestion et a clairement dit à Dassault qu'il serait le seul responsable de la vente et de la livraison de l'ensemble des 126 appareils".

Le groupe français - qui n'a, à ce jour, jamais vendu le Rafale à l'export - est entré en janvier 2012 en négociations exclusives avec le gouvernement indien, aux dépens de l'Eurofighter Typhoon, une coproduction de BAE, EADS et de l'italien Finmecanicca. L'appel d'offres avait été lancé en 2007.

Le PDG de Dassault, Eric Trappier, espèrait une signature cet été mais les blocages dans les négociations pourraient se traduire par un nouveau retard.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

05/04/2013 - 12h27 -

Comme d'habitude l'État va torpiller cette affaire, de quoi je me mêle ? Son rôle est de compter les points et de récuperer des impôts: c'est déjà pas mal, non ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle