Rafale : le Brésil et la France tentent de rassurer

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Rafale : le Brésil et la France tentent de rassurer

Suite à la publication par le journal La Folha do Sao Paulo de l’information selon laquelle l’armée de l’air brésilienne aurait classé dans son rapport le Rafale en dernière position, Brasilia rappelle que la décision finale reste politique. Le ministre brésilien des Affaires étrangères, Celso Amorim, répète que « la décision finale est toujours politique, parce qu'elle est prise par des organes politiques. Evidemment, on va étudier, prendre en compte ce qu'il y a dans les rapports, mais la décision sera prise par le président de la République, avec l'aide de son conseil de défense. Ce n'est pas une décision exclusivement militaire. » Quant au ministère brésilien de la Défense, il indique que la Force aérienne brésilienne (FAB) a bien terminé son rapport technique, mais que celui-ci n’a pas encore été transmis au ministre de la Défense, Nelson Jobim.

Côté français, l’Elysée se refuse à tout commentaire, tout en assurant de sa sérénité à propos de l’issue de l’appel d’offres. Sur RMC, le ministre de la Défense a qualifié ces informations de « rumeurs d’un journal ». Et d’ajouter : « vous êtes dans une compétition extrêmement dure et dans une compétition comme celle-ci, toutes les rumeurs sont mises sur la table par les uns et les autres ». Hervé Morin a aussi insisté sur le fait que le Rafale de Dassault et le Gripen de Saab n’étaient pas comparables, évoquant le rapport entre une Ferrari et une Volvo. Enfin, il a rappelé l’aspect stratégique et le partenariat de défense entre les deux pays, qui s’est déjà concrétisé par la commande d’hélicoptères et de sous-marins.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS