Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

"Racket au CICE" : le médiateur alerte Arnaud Montebourg

Frédéric Parisot , , ,

Publié le

Le médiateur des relations inter-entreprises, Pierre Pelouzet, a informé Arnaud Montebourg de certaines pratiques de grands groupes qui imposent à leurs fournisseurs des baisses de prix correspondant au CICE. Le ministre du redressement productif n’hésitera pas à s’impliquer personnellement pour défendre les victimes de ce "racket au CICE".

Racket au CICE : le médiateur alerte Arnaud Montebourg © AFP

Ce qui semblait être un cas isolé est en passe de devenir une pratique récurrente. Lors de la remise du rapport d’activité de la médiation inter-entreprises à Arnaud Montebourg, ce lundi 27 mai à Bercy, le médiateur national Pierre Pelouzet a indiqué avoir déjà reçu plusieurs plaintes de PME victimes d’un "racket au CICE". Toutes ont connu la même situation : avant même d’avoir touché le moindre centime au titre du Crédit Impôt compétitivité Emploi, leurs donneurs d’ordres les enjoignent à appliquer sur leurs tarifs une réduction de 2%.

L’aide doit rester aux PME

Pour le ministre du redressement productif, ce comportement est inacceptable, et traduit le rapport de force dont certains donneurs d’ordres ont tendance à abuser. "Il n'est pas question que ce crédit d'impôt, qui [...] a pour objectif d'aider d'abord les petites et moyennes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire en recherche de croissance, puisse finalement filer par perfusion-absorption vers les grands groupes", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Rappelant le caractère illégal de cette pratique, Pierre Pelouzet a lancé un appel pour que toute entreprise victime de ce racket d’un genre nouveau dépose un dossier sur le site Internet de la médiation. Avant de rappeler que "les procédures sont rapides, confidentielles, gratuites, et surtout efficaces puisque 8 dossiers sur 10 aboutissent à une situation acceptable pour les deux parties". Et Arnaud Montebourg d’ajouter qu’il n’hésiterait pas à prendre lui-même son téléphone pour s’expliquer avec ces grands groupes peu scrupuleux...

Frédéric Parisot

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

28/05/2013 - 10h52 -

Cette situation est d'autant plus inacceptable que les grands groupes peuvent également bénéficier du CICE. Que se passerait-il si leurs clients leur demandaient de baisser leurs prix ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle