R-Sky, il fait des cerfs-volants de compétition

Finie l’image du cerf-volant qui ne fait que suivre son propriétaire courant contre le vent. Le cerf-volant est devenu un sport de compétition où les français excellent. Les meilleurs producteurs se trouvent dans l’Hexagone : parmi ces experts des triangles capables de vriller dans le ciel, l'entreprise R-Sky.
Partager
R-Sky, il fait des cerfs-volants de compétition

«J’ai découvert le cerf-volant il y a 18 ans. Je me suis aussi tôt lassé. On ne pouvait faire que des ronds ou des carrés», explique Roger Tesca-Gambassi, le fondateur de l’entreprise R-Sky. Il s’y est remis plus tard lorsque les matériaux ont évolué. Le passionné a alors abandonné son travail de préparateur automobile et est devenu l'un des rares designers de cerfs-volants. Ce dernier a alors créé, il y a quinze ans, la marque R-Sky pour allier son dada et son quotidien.

Dans les années 1990, il y a eu un véritable essor du cerf-volant sportif. «Qui revient aujourd’hui», assure Roger Tesca-Gambassi. La marque est déjà connue des compétiteurs pour son "Nirvana" : la technicité de ce cerf-volant a permis de gagner quelques compétitions de free-style, le sport de tout virtuose de la discipline.

le fiasco de la démocratisation

Dans l'intervalle, Roger Tesca-Gambassi s'est attelé à élargir ses gammes au grand public. «Le cerf-volant, c’est comme du patinage. On peut faire plein de figures. Et souvent les gens sont frustrés avec un mauvais cerf-volant, ils ne peuvent rien faire. Nous voulons leur donner l’occasion d’en faire vraiment, de découvrir ce sport à part entière», explique ce dernier. Pour réduire les coûts de fabrication, il a délocalisé une partie de sa production en Espagne pendant 2 ans, puis en Chine. Le but était de faire des cerfs-volants grand-public «qui volent dès 10-15 km à l'heure de vent contre les 20-25km/h nécessaires pour les produits de grande distribution». Las, connue par les compétiteurs, méconnue par les consommateurs, la gamme n’a pas décollé. Seulement 1 500 petits cerfs-volants de la gamme initiale sont produits en Chine.

Qu’à cela ne tienne, R-Sky surfe sur ce qu’il sait mieux faire : améliorer toujours ses cerfs-volants de free-style. Le reste de la gamme, plus élaboré, représente entre 3 000 et 3 5000 pièces produites chaque année dans l’atelier de Béziers, dans le sud de la France. Les tissus viennent du Japon, les barres carbones des Etats-Unis et les pièces plastiques de France. Puis dans l’atelier, ils sont quatre à découper, préparer, coudre ces voiles qui ponctuent le ciel de nos vacances.

Vendues entre 49 et 500 euros, toutes les pièces bénéficient des améliorations techniques que l’industrie apporte à ce sport. Les tubes qui maintenaient la toile de nos cerfs-volants étaient souvent des petites barres d’aluminium. Aujourd’hui des tubes de carbone de 6mm, aussi utilisés pour faire les flèches du tir-à-l’arc, structurent sans plomber la voile. Le nylon de cette dernière se déformait, souffrant de l’hydrométrie et du soleil. «Elle était lessivée. Nous avons essayé de trouver un tissu plus résistant et aussi plus léger», explique le fondateur de R-Sky. La solution a été le Polyesthère Icarex. La voile pèse désormais 31 grammes au lieu de 50 grammes au mètre carré. Les innovations ne portent pas seulement sur les matériaux mais aussi sur l’architecture même de l’objet. Il est lesté de manière à pouvoir faire les figures les plus improbables.

%%HORSTEXTE:%%

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS