R&D : Safran et le Maroc mettent 1 million d'euros pour développer les filières doctorantes aéronautiques

Le groupe aéronautique Safran, dans un accord signé avec les autorités marocaines vient de s'engager à consacrer conjointement avec elles un million d'euros sur 5 ans dans l'enseignement supérieur technologique.

Partager

R&D : Safran et le Maroc mettent 1 million d'euros pour développer les filières doctorantes aéronautiques
Jean-Paul Herteman, PDG de Safran

Safran va soutenir la recherche doctorante au Maroc.

Le PDG du groupe Jean-Paul Herteman a signé le 13 juin à Fès un protocole d’accord portant sur le développement de la recherche et technologie dans le royaume, selon un communiqué publié le 18 juin. Les autres signataires sont Lahcen Daoudi, Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et Omar Fassi-Fehri, Secrétaire Perpétuel de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques, située à Rabat. Ce projet était déjà esquissé depuis longtemps. Il s'agit donc de sa finalisation.

L’objectif : "faire monter en compétence l’enseignement supérieur marocain, en créant des voies doctorantes de haut niveau sur des problématiques aéronautiques, tout en répondant aux besoins de Safran en matière industrielles et de R&T dans le pays".

Parmi les premières thématiques de recherche identifiées : les matériaux composites et procédés de fabrication associés, la mécanique, le génie mathématique et les systèmes embarqués.

Le financement de ce projet sera effectué à 50-50 entre Safran et le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique. Budget prévu : un million d’euros sur cinq ans.

CONSEIL DECENTRALISé

"Cette signature intervient dans le cadre du plan marocain de développement industriel « Plan Émergence »", précise le groupe français et "accompagne l’implantation importante de Safran dans le pays".

Le groupe compte 8 entités au Maroc après la création cette année de la holding Safran Maroc, Il emploie 3 000 collaborateurs dans le Royaume, soit "environ 25 % des effectifs marocains dans l’industrie aéronautique".

La plus importante de ces unités est l’usine Aircelle de Casablanca. Ouverte en 2007, c’est aussi la plus grosse usine de composants aéronautiques du pays. Elle fabrique des inverseurs de poussée et des composants de nacelle de réacteur et emploie 450 salariés. Par ailleurs, Hamid Benbrahim El Andaloussi, délégué général de Safran au Maroc est président du GIMAS.

A noter que le groupe français a tenu le premier conseil d’administration décentralisé de son histoire la semaine dernière au Maroc à Fès. C’est à cette occasion que l’accord avec les autorités marocaines a été signé.

Dans une interview au quotidien marocain Le Matin, Jean-Paul Herteman a dévoilé que Safran au Maroc avait réalisé en 2013 un chiffre d’affaires à l'export de 330 millions d’euros. Tablant sur "une croissance à deux chiffres de près de 15%" en 2014

Au Maroc, "nous embauchons aujourd’hui en moyenne deux salariés par jour et j’espère que cela durera le plus longtemps possible en investissant et en agrandissant nos usines" a aussi précisé Jean-Paul Herteman.

Pierre-Olivier Rouaud

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS