Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Qui va dessiner les gares du futur TGV marocain ?

, , ,

Publié le

L'ONCF (Office national des chemins de fer) marocain vient de présenter les projets retenus à l'issue des concours d’architecture pour la construction des gares de la ligne à grande vitesse, Tanger, Kenitra et Casablanca. 

Qui va dessiner les gares du futur TGV marocain ?
Projet gagnant de la gare LGV Casa-Voyageurs par Yassir Khalil (dr)
© dr

STP, Dessine-moi une gare... Présidé par Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’ONCF, le concours international lancé en 2011 pour la création des gares du futur TGV marocain Tanger-Casablanca est arrivé à son terme avec la cérémonie de remise des prix aux lauréats le 20 mai.

Pour mémoire, le jury était composé des représentants des wilayas, mairies, agences urbaines, conseils national et régional de l’ordre des architectes des villes concernées ainsi que des responsables de l’office des chemins de fer. Objectif de ces projets, adapter les infrastructures voyageurs à la future ligne à grande vitesse.

"La création de la première LGV au Maroc induira une augmentation significative du trafic en raison des nouveaux comportements de mobilité des voyageurs, que les gares actuelles ne pourraient résorber" précise le communiqué de l'ONCF. Les résultats sont les suivants:

CASABLANCA  :les lauréats pour la gare Casa-Voyageurs, le projet le plus important, sont l'architecte casablancais Yassir Khalil (YKS) et un groupement constitué d'entreprises italiennes expérimentées en matière ferroviaire. Il s'agit d'ABDR Architetti Associati, un cabinet basé à Rome, F&M (Favero e Milan Ingegneria) situé près de Venise et Italferr, filiale d'ingénierie de FSI, les chemins de fer italiens.

Construite sous forme de pont, respectant l'actuel bâtiment et son minaret, la gare Casa-Voyageurs avec 380 millions de dirhams (34,2 millions d'euros) d'investissement occupera une superficie de 8 300 m². À terme en 2025, cette gare doit accueillir 22 millions de voyageurs par an contre 4,5 millions aujourd'hui. Les travaux doivent commencer en 2014 pour un achèvement en 2017.

Le 1er prix pour ce projet avait, en fait, été attribué en août 2012, devant  notamment le cabinet français Richez ou l'AREP, l'allemand GMP ou le britannique Chapman Taylor.

A noter que l'AREP, filiale ingénierie et architecture de la SNCF, vient pour sa part de réaliser la nouvelle gare Casa-port qui, elle, ne sera pas desservie par le TGV.

Plan schéma directeur TGV Maroc

Plan du schéma directeur du TGV marocain

KENITRA : Les lauréats pour Kenitra, au nord de Rabat, sont le cabinet italien Silvio Dascia associé au marocain Omar Kobbité. S'étalant sur 7 900 m², plus 2 000 m² de commerce ce projet coûtera 340 millions de dirhams (30,6 millions d'euros). L'ouvrage sera situé en centre-ville sur le site de l'actuelle gare. Ce projet avait été aussi annoncé l'an dernier.

TANGER : Le marocain Youssef Melehi a reçu le prix de la meilleure conception architecturale et urbaine pour la gare de Tanger.  D'un montant de 320 millions de dirhams (28,8 millions d'euros), ce projet couvre une superficie de 8 300 m². Il s'agit d'une nouvelle gare qui sera adjointe à l'ancienne.

MEKNÈS : Le jury a attribué au marocain Abdelouahed Mountassir la rénovation de la gare de Meknès, une gare que ne desservira pas le TGV. La réalisation de son projet qui comprend un nouveau bâtiment de 5 300 m² coûtera 140 millions de dirhams.

L'ONCF n'en est bien sûr pas à son premier programme de modernisation de gares. Il en a déjà réalisé près d'une quarantaine dans le cadre du plan 2005-2009. L'investissement a représenté 800 millions de dirhams (72 millions d'euros).

Le plan 2010-2015 comprend une vingtaine d'autres projets, dont les gares LGV. L'enveloppe des investissements prévue se chiffre à 1,6 milliard de dirhams (144 millions d'euros) dont les deux-tiers injectés dans la première phase.

C'est d'ailleurs dans ce sens que va le communiqué de l'établissement public : "par ce concours, l’ONCF franchit un autre pas vers la concrétisation des différentes composantes de son projet de Ligne à grande vitesse et ouvre une ère nouvelle dans la mise en œuvre du concept des gares-centres de vie, véritables pôles d’échange dans les métropoles du 3ème millénaire."

Nasser Djama

Le schéma directeur du TGV marocain
Le TGV au Maroc dans le schéma le plus favorable sera doté d'une ligne de 1 500 kms à l’horizon 2035. La ligne "Atlantique" (sud) du TGV  part de Tanger en passant par Rabat, Casablanca, puis Marrakech et Essaouira pour desservir à terme Agadir. Dans le cadre du futur réseau à grande vitesse maghrébin, une ligne de TGV dite "Maghrébine" reliera Casablanca - Rabat et Oujda, et pourrait se prolonger jusqu’à Tripoli via Alger et Tunis, ce qui reste très hypothétique. À l’horizon 2035, la réalisation du schéma directeur marocain de la grande vitesse doit augmenter le nombre de voyageurs à 133 millions contre 52 millions sans l’option de la grande vitesse. À noter, qu'au Maroc, plusieurs associations et ONG contestent ces projets au vu de leurs coûts.


 

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle