Qui succèdera à Stéphanie Boileau-Canu, lauréate du trophée de la femme de chiffres en 2012

Stéphanie Boileau-Canu a obtenu le trophée de femmes de chiffres, lors des premiers trophées des Femmes de l’industrie. Pour la directrice finances et trésorerie du groupe Seb, le prix a été l’occasion de beaucoup de bienveillance. Elle en profite pour encourager les jeunes femmes. 

Partager

Qui succèdera à Stéphanie Boileau-Canu, lauréate du trophée de la femme de chiffres en 2012

Directrice finances et trésorerie du groupe Seb, Stéphanie Boileau-Canu a remporté l’an dernier le trophée de Femme de l’industrie dans la catégorie Femme de chiffres. Un prix qui est tombé à pic pour celle qui venait de prendre ses fonctions. "Avec certains interlocuteurs, cela a facilité la prise de contact, ils avaient entendu parler du prix", explique-t-elle.

Au sein de l’entreprise, aussi, le prix a eu des retombées. " Cela a été l’occasion de nombreuses manifestations d’une grande bienveillance. J’ai reçu de nombreux messages de sympathie", poursuit-elle, "des femmes mais aussi de nombreux hommes". Pas sexiste pour un sou, ces collègues hommes n’ont pas été les derniers à la féliciter et à témoigner de l’importance de la mixité, surtout dans un groupe industriel. "Nombreux ont été ceux qui m’ont envoyé des messages d’encouragement", se souvient Stéphanie Boileau-Canu.

Des jeunes femmes en retrait

Et rien de tel pour avoir des nouvelles des collègues croisés au cours d’une carrière déjà bien remplie au sein du groupe. Stéphanie Boileau-Canu a ainsi reçu des messages de collègues avec lesquels elle avait travaillé sur des sites industriels ou au sein des labos de R et D, avant de rejoindre le siège.

Seul petit regret pour la titulaire du trophée, la timidité des jeunes femmes. "Je m’attendais à plus d’enthousiasme, je suis allé chercher le prix pour elles. Je trouve qu’elles manquent de confiance en elles" poursuit la directrice finances. En cause ? L’équilibre entre la vie familiale et la vie professionnelle.

Pour la Femme de chiffres 2012, à peine quadragénaire, ses benjamines sont plus timides, se posent davantage de questions et doutent de leur capacité à tout mener de front. "J’essaie le plus possible de soutenir les jeunes femmes avec trois ou quatre ans de vie professionnelle, à les pousser à donner le meilleur, à lever leurs doutes", explique Stéphanie Boileau-Canu. Pour cela, elle confie être restée en relation avec de nombreuses jeunes salariées avec lesquelles elle a travaillées. "Aujourd’hui, le frein n’est plus dans l’entreprise mais la vie personnelle des unes et des autres. C’est là que se joue la capacité à concilier. " Même si elle refuse d’être considérée comme un mentor, son parcours a une valeur d’exemple.

Chrisophe Bys

Pour être candidate au prix des femmes de l'industrie 2013, retrouvez tous les renseignements et le dossier de candidature

Retrouvez le portrait de Stéphanie Boileau-Canu

Christophe Bys 

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS