Qui sont les trois candidats à la reprise des deux fonderies du Poitou ?

Les entreprises avaient jusqu'au 28 février pour déposer une offre de reprise des deux fonderies du Poitou placées en redressement judiciaire : la Fonderie Saint-Jean Industrie Poitou et la Fonderie du Poitou Fonte à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne). Trois candidats se sont faits connaître.

Partager
Qui sont les trois candidats à la reprise des deux fonderies du Poitou ?
Les entreprises avaient jusqu'au 28 février pour déposer une offre de reprise des deux fonderies du Poitou placées en redressement judiciaire.

Trois offres de reprise ont été déposées jeudi 28 février pour la reprise des deux fonderies du Poitou en redressement judiciaire qui emploient environ 750 salariés, a annoncé le syndicat CGT.

Ces trois offres de reprise globale ont été déposées devant les tribunaux de commerce de Lyon et de Poitiers. Les deux entreprises, la Fonderie Saint-Jean Industrie Poitou et la Fonderie du Poitou Fonte, sont voisines et situées à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne).

L'Américain Sekco veut garder 579 emplois sur 749

Selon le syndicat, le groupe américain Sekco a déposé une offre qui prévoit de conserver 244 salariés sur 343 à la Fonderie Saint-Jean Industrie Poitou qui fabrique des culasses en aluminium pour Renault et 335 sur 406 à la Fonderie du Poitou Fonte qui produit des carters notamment pour Renault.

Sekco demande à Renault d'assurer un volume de commandes sur trois ans d'un montant de 86 millions d'euros par an sur les deux usines (40 et 46 millions d'euros).

L'Allemand Marcus Schruefer propose de conserver 300 salariés

La deuxième offre émane de l'Allemand Marcus Schruefer, président d'un fonds d'investissement. Il propose de conserver environ 300 salariés sur 749 et veut mettre Renault à contribution par un volume de commandes sur trois ans d'un montant de 78 millions d'euros (38 et 40 millions d'euros).

Liberty House toujours candidat

Le troisième candidat à la reprise des deux usines est le groupe britannique Liberty House qui avait déjà fait une offre de reprise pour la Fonderie Saint-Jean Industrie Poitou, qui prévoyait un plan social de 125 suppressions d'emplois. Celui-ci a demandé un délai pour formaliser son offre. Elle devait être connue par les représentants du personnel jeudi 28 février dans la soirée.

Les tribunaux de commerce statueront les 19 et 21 mars

Les tribunaux de commerce concernés avaient fixé au 28 février la date limite pour le dépôt des offres. Ils statueront les 19 et 21 mars.

"Pour nous, ces offres sont insuffisantes et mettent en cause de nombreux emplois", a indiqué à Reuters Géry Bégeault (CGT), secrétaire du CE de Saint-Jean Industries Poitou.

Vendredi 22 février, 350 à 400 salariés des deux fonderies s'étaient rendus devant l'usine Renault du Mans (Sarthe) pour revendiquer une reprise des deux sites par le constructeur automobile, leur principal client.

Lundi 25 février, les représentants syndicaux du personnel ont été reçus à Bercy en présence de Bruno Moustacchi, manager général redéploiement fournisseurs de Renault.

Avec Reuters (Claude Canellas, édité par Danielle Rouquié)

0 Commentaire

Qui sont les trois candidats à la reprise des deux fonderies du Poitou ?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

FONDERIE DU POITOU FONTE

SAINT JEAN INDUSTRIES POITOU

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS