Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[Salon de Genève 2019] Qui sont Arcfox et Aiways, les nouveaux constructeurs de voitures électriques chinois qui arrivent en Europe ?

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Images Au Mondial de Genève, deux constructeurs chinois ont fait leurs débuts en Europe : Arcfox et Aiways. Présentation.  

[Salon de Genève 2019] Qui sont Arcfox et Aiways, les nouveaux constructeurs de voitures électriques chinois qui arrivent en Europe ?
Arcfox et Aiways ont présenté leurs nouveaux modèles au mondial de Genève, le 5 mars.
© GimsSwiss

Le futur de l’automobile électrique s’écrit en Chine. On estime à plus de 500 de nombre de marques chinoises émergentes dans la mobilité électrique. Seule une poignée d’entre elles est connue hors du pays, et une majorité n’a pas encore produit le moindre véhicule. Mais il règne dans le pays une certaine effervescence sur le sujet. Pour preuve, au Mondial de Genève, deux nouvelles marques chinoises sont sorties de l’anonymat : Arcfox et Aiways.

Arcfox, le bras armé "mobilité électrique" de BAIC

Il y avait du beau monde pour la conférence de presse de lancement de la marque Arcfox à Genève : Jean Todt, président de la Fédération internationale de l’automobile, et un certain François Fillon, autrefois candidat à l’élection présidentielle française. Preuve de la puissance du groupe chinois qui se cache derrière la marque Arcfox : le géant BAIC, dans le top 5 des constructeurs du pays, qui dispose d’un portefeuille de marques multiples (dont certaines co-gérées avec Mercedes et Hyundai). Arcfox est son petit dernier. Ou plutôt "le faisceau de lumière que le groupe BAIC présente au monde", selon les termes évocateurs du communiqué de presse.

Les deux véhicules présentés à Genève, la voiture de sport GT et le SUV ont été développés à Barcelone, en Espagne, dans le centre de R&D dédié au véhicule à haute performance du groupe BAIC ouvert en février 2017. Arcfox s’est offert les services du designer Walter De Silva, ancien dirigeant du groupe Volkswagen, et compte parmi ses partenaires l’équipementier Magna, le constructeur allemand Daimler et le géant des télécoms Huawei. Aucune date de commercialisation n’est avancée pour ses premiers modèles. BAIC avait présenté un premier modèle sportif, l’Arfox 7, au salon de Pékin 2016 et prévoyait alors de la commercialiser dans les mois suivants dans son pays d’origine. Ses plans ont été à l'évidence quelque peu contrariés.

Aiways, une start-up prête à produire

Autre marque chinoise à faire ses premiers pas à Genève : Aiways, créée en 2017 et basée à Shanghai. Celle-ci a également embarqué des vétérans de l’industrie automobile : son responsable de l’internationalisation est un ancien de Volvo, et le designer en chef, Ken Okuyama, a dessiné la Ferrari Enzo et la Honda NSX. Mais la marque ne possède pas un puissant groupe industriel derrière elle : il s’agit davantage d’une start-up ayant levée des fonds (officiellement un peu plus de 300 millions d’euros) auprès d’investisseurs.

Le fondateur Samuel Fu se dit prêt à produire son premier véhicule, le SUV U5, dans les prochains mois. "1 200 personnes travaillent dans notre centre de R&D à Shanghai, notre usine de batteries à Changshu, dans la province de Jiangsu, et notre centre de production de Shangrao (dans la province du Jiangxi) conçu avec Siemens, qui répond aux derniers standards de l’industrie 4.0", indique-t-il. "L’usine, qui compte 450 robots, est capable de produire 150 000 véhicules par an". Le site représente un investissement de d’1,7 milliard d'euros et comprend un atelier d’emboutissage, un atelier de carrosserie et de peinture et une chaîne de montage final. Aiways a l’intention de vendre l’U5 en Europe, uniquement en ligne, à partir de 2020.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle