Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Qui est Socitec, la PME française qui accompagne Emmanuel Macron en Australie ?

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Climat, gastronomie mais surtout défense, ce seront les thématiques abordées par Emmanuel Macron en voyage officiel en Australie et Nouvelle Calédonie jusqu'au 5 mai 2018. Michel Albrecht, président du groupe Socitec fait partie de la délégation pour soutenir les discussions autour du contrat de production de douze sous-marins effectué en 2016. 

Qui est Socitec, la PME française qui accompagne Emmanuel Macron en Australie ?
Emmanuel Macron se rend en visite en Australie du 1er au 3 mai.
© Lachlan Fearnley - Wikimedia commons

Emmanuel Macron est en déplacement en Australie et Nouvelle Calédonie du 1er mai au 5 mai. La défense sera l'une des thématiques phares du voyage. Plusieurs dirigeants de grands groupes accompagnent le président notamment Michel Albrecht de Socitec. Cette entreprise est spécialisée dans "l’ingénierie des chocs et des vibrations". Michel Albrecht accompagne Emmanuel Macron dans sa mission pour "renforcer les liens commerciaux entre les deux pays notamment dans le domaine de la défense et de la sécurité", indique un communiqué de l’entreprise.

Socitec est un des acteurs du contrat des douze sous-marins signé entre la France et l’Australie en 2016. La société travaille particulièrement sur la protection du matériel électronique des navires. "En cas d’explosion extérieure ou de choc violent, les amortisseurs Socitec permettront, tel un airbag dans une voiture, de préserver intact le potentiel technique du sous-marin en action", indique le communiqué. L’entreprise a aussi conçu un moyen de protection pour l’équipage : en cas de choc, les militaires engagés dans ces sous-marins, seront protégés par une "plancher amortisseur à l’image d’un matelas antichoc", explique Socitec.

Une entreprise spécialisée dans la protection

L’entreprise française implantée à Sartrouville (Yvelines) compte 70 salariés. Elle possède des bureaux à Chicago, Londres, Berlin et Shangaï. La PME a notamment étudié le système de protection du satellite dans la coiffe de la fusée Ariane 6 mais aussi la protection du système de secours de la centrale de Cadarache (Bouches-du-Rhône) en cas de séisme.

Michel Albrecht participera à la visite de la base navale de Garden Island (ouest de l’Australie) pour la séquence "partenariat stratégique rehaussé" entre la France et l'Australie. Hervé Guillou, PDG de Naval Group participera aussi à la délégation. Le groupe spécialisé dans l'industrie navale est au cœur du contrat signé entre les deux pays en décembre 2016.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle