Qui est Moon Express, la start-up américaine qui va explorer la Lune ?

Moon Express vient d'avoir l'accord de l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) pour envoyer une capsule non habitée sur la Lune en 2017. Cette start-up américaine, première entreprise privée à recevoir une telle autorisation, réalise ainsi son souhait et devient un pionnier de l’exploration commerciale de l’espace.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Qui est Moon Express, la start-up américaine qui va explorer la Lune ?
La start-up américaine Moon Express vient de recevoir l'aval de l'agence fédérale de l'aviation pour envoyer une capsule sur la Lune en 2017.

"Pour la première fois dans l’histoire des voyages spatiaux, une entreprise privée quittera ce monde pour aller en explorer un autre", affirme Moon Express dans un communiqué. Cette start-up américaine vient de recevoir l’aval de l’Agence fédérale de l’aviation (FAA) pour envoyer une capsule non habitée sur la Lune en 2017. La FAA avait auparavant consulté la maison Blanche, le département d’Etat, la NASA et d’autres agences fédérales.

Moon Express a été créée en août 2010 par le docteur Bob Richards, un entrepreneur millionnaire Naveen Jain, et un entrepreneur et spécialiste des technologies spatiales le docteur Barney Pell. Baignés dans la culture entrepreneuriale et innovante de la Silicon Valley, leur souhait est d’être les pionniers de l’exploration commerciale de l’espace et d’être à la pointe de l’innovation dans ce secteur.

"Créer un futur illimité pour nos enfants"

Les fondateurs de Moon Express veulent développer un robot innovant permettant de réduire les coûts de l’exploration spatiale. Sur leur site ils précisent que leur objectif est "de lever le voile sur les mystères qui entourent la Lune, de comprendre comment ses ressources peuvent être exploitées et utilisées pour le bénéfice de la Terre et de sa communauté".

Naveen Jain affirme : "Voyager dans l’espace est le seul chemin à suivre pour assurer notre survie et créer un futur illimité pour nos enfants". Pour les fondateurs de Moon Express, la Lune a le potentiel économique de produire les ressources essentielles pour l’humanité.

Ainsi, ils veulent récupérer et exploiter les métaux et autres ressources rares présents sur la Lune. Entrepreneurs futuristes, ils précisent dans leur communiqué : "Imaginez, dans 15 ans la Lune sera une partie importante de l’économie de la Terre, et potentiellement notre seconde maison".

Un précédent important pour les sociétés privées

Dès juin 2011, Moon Express a testé son premier prototype d’une capsule devant aller sur la Lune développée en partenariat avec la NASA. Ce fut un succès. En 2012, la start-up s’est inscrite au concours Google Lunar XPRIZE. Sont en jeu, 20 millions de dollars. Le gagnant doit développer une méthode "low cost" d’exploration spatiale. Le gagnant sera sélectionné parmi les 16 candidats en 2017.

Le 8 avril 2016 la start-up demande aux autorités américaines la permission d'envoyer leur capsule sur la Lune en 2017. La décision vient d’être prise : Moon Express reçoit la permission de "voyager au-delà de l’orbite de la Terre et d’atterrir sur la Lune en 2017".

Cette décision est le début d’une nouvelle ère : des sociétés privées vont pouvoir explorer la Lune, et potentiellement exploiter ses ressources. En effet, jusqu’à présent, toutes les entreprises privées voyaient leurs opérations limitées à l’orbite de la Terre, et seuls les gouvernements envoyaient des missions plus loin dans l’espace. Moon Express espère d'ailleurs pouvoir ramener des matériaux présents sur la Lune dès 2020. Même si la FAA prend soin de préciser que cette décision est unique et que pour chaque nouvelle mission Moon Express devra demander à nouveau une telle autorisation, cette décision établit un précédent important pour les sociétés privées.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS