Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Qui est Jérôme Guillen, le Français qui va présider la division automobile de Tesla ?

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le , mis à jour le 10/09/2018 À 11H02

Bonne nouvelle [ACTUALISÉ] Le 7 septembre, le PDG de Tesla Elon Musk a annoncé la promotion de Jérôme Guillen à la présidence de la division automobile. En novembre 2017, nous présentions déjà cet ingénieur français, à l'occasion de la présentation du camion électrique et autonome Tesla Semi.

Qui est Jérôme Guillen, le Français qui va présider la division automobile de Tesla ?
Jérôme Guillen est entré chez Tesla en 2010 pour coordonner le programme de la Model S.
© Tesla Owners Club Belgium/ CC./ @teslaclubbe

Actualisation du 10 septembre : Le vendredi 7 septembre, le PDG de Tesla Elon Musk a annoncé une série de promotions au sein des équipes de direction. C'est désormais le Français Jérôme Guillen qui présidera la division automobile de Tesla. Arrivé en 2010 chez le spécialiste américain du véhicule électrique, Jérôme Guillen a assumé diverses responsabilités. Sur le site de Tesla, Elon Musk loue le travail de l'ingénieur français : "Récemment, Jérôme a joué un rôle critique dans la montée en puissance de la production de la Model 3, amenant ce que presque tout le monde pensait impossible : la création en quelques semaines d'une ligne d'assemblage général  à grand volume pour la Model 3." En novembre 2017, nous présentions déjà le nouveau président, à l'occasion de la présentation du camion électrique et autonome Tesla Semi.

Lui sait déjà à quoi ressemble le camion électrique et autonome que doit dévoiler Tesla dans la nuit de ce jeudi à vendredi 17 novembre. Lui, c'est Jérôme Guillen. Un ingénieur français de 45 ans largement dans la confidence, puisqu'il dirige le programme poids-lourds de Tesla à Palo Alto en Californie. Plus précisément, il est depuis janvier 2016 vice-président en charge du programme "camion tout-électrique Classe 8 aux performances inédites", comme le spécifie son profil LinkedIn. Il s'agit donc de l'homme qui se cache derrière le (très attendu) Tesla Semi, l'un des quatre projets inclus dans la deuxième partie du "Master Plan" dévoilé par Elon Musk l'été dernier : développer une gamme complète de véhicules électriques.

Jérôme Guillen est une prise de guerre de chez Daimler, grand concurrent de Tesla sur le segment du camion électrique, avec d'abord eCanter, un "petit modèle", et surtout eFuso Vison One, un concept de poids-lourds 100% électrique. Il quitte la France il y a une vingtaine d'années diplôme d'ingénieur mécanique de l'Ensta en poche. Il suit une année de formation en ingénierie nucléaire à l'université polytechnique de Madrid en Espagne, puis obtient le titre de Docteur (PhD), toujours en ingénierie mécanique, en 1999 à l'université du Michigan aux Etats-Unis. Après diverses fonctions occupées chez McKinsey, il entre en 2002 dans une filiale du groupe automobile allemand Freighliner LLC, en charge du développement de leurs projets de…poids-lourds (déjà). Jérôme Guillen devient directeur du département Business Innovation auprès de la maison-mère Daimler AG en 2007, où il supervise de nombreux projets notamment dans le domaine du transport de personnes (car2go, MB Rent), dans les technologies innovantes et les services associés (Young Classics, MB Driving Academy).

Elon Musk lui confie le programme Model S

Fin 2010, la réputation du Français de Daimler le précède. Il reçoit un appel du PDG de Tesla Motors. Elon Musk souhaiterait lui donner les clés du programme de développement de sa berline électrique Model S. A l'époque, un pari fou de véhicule 100% électrique, haut-de-gamme, conçu pour la première fois de A à Z (jusqu'alors son roadster électrique reposait sur un châssis de Lotus déjà existant). Il fallait une personne dont les compétences étaient reconnues. Et avec, notamment le succès du Cascadia de Daimler, le Français était le bon candidat. Il arrive en Californie au siège du constructeur automobile en novembre 2010. Sa mission de coordination du projet Model S terminé, avec succès, Jérôme Guillen est nommé, mi-2013 pour deux ans et demi, vice-président en charge des Ventes et services pour développer le réseau de vente de la berline.

C'est en janvier 2016 qu'il prend officiellement les rênes du programme Tesla Semi et revient à ses premiers amours d'ingénieur. Elon Musk, qui distille l'information au sujet de ce projet au compte-goutte, lance ainsi un tweet en juillet dernier (à l'époque du "Master Plan part 2") pour présenter sa "recrue".

Le jeudi 16 novembre soir, à 20 heures (heure de Californie), son travail sera mis à l'honneur par le très charismatique Elon Musk qui repousse la date de l'événement depuis de nombreuses semaines. Tesla Semi est donc un camion électrique... mais pas que. Le constructeur y a normalement intégré une technologie de conduite autonome pour lui permettre de naviguer sous forme de convoi. Une stratégie qui place l'entreprise en concurrence directe avec Waymo et Uber, en plus d'un certain Daimler.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle