Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Qui est Ercom, cette PME française qui va sécuriser les téléphones Samsung?

Hassan Meddah , , ,

Publié le

La PME francilienne a séduit le fabricant sud-coréen de terminaux mobiles grâce à une technologie de chiffrement de bout en bout des appels, des SMS et des datas envoyées sur les réseaux sans fil.

Qui est Ercom, cette PME française qui va sécuriser les téléphones Samsung?
La PME francilienne Ercom a séduit le fabricant sud-coréen de terminaux mobiles grâce à sa technologie de chiffrement .
© DR

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

A Monaco, Yannick Dupuch, PDG d'Ercom, avait la banane. Exposant aux Assises de la sécurité numérique, qui regroupent à Monaco jusqu'au 13 octobre les principaux éditeurs de solutions de cybersécurité, sa société a révélé un accord technologique de haut niveau avec Samsung.

Le géant de la téléphonie mobile sud-coréen démarre la commercialisation des premiers terminaux sécurisés par le logiciel de sécurité Cryptosmart de son partenaire, qui va permettre de chiffrer de bout en bout les SMS, les appels et le contenu des smartphones. Qui plus

est, la solution est soutenue par d'autres poids lourds de la téléphonie mobile: d'une part IDEMIA (ex Oberthur Technologies) qui va insérer le logiciel dans ses cartes SIM et d'autre part par l'opérateur mobile qui va pousser cette solution auprès des grandes entreprises et organisations institutionnelles.

Pour Ercom, qui joue les petits poucets au milieu de ces géants de la téléphonie mobile, cette histoire a tout du conte de fées, avec l'espoir de décrocher le jackpot. "Nous espérons équiper 300 000 terminaux d'ici trois ans sur le marché européen contre 30 000 actuellement", espère son PDG. Le rôle de la fée est tenu par l'ANSSI, l'Agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information, qui a certifié ses solutions de chiffrement répondant à un niveau de sécurité militaire. L'accord avec Samsung devrait alimenter sa croissance pour les prochaines années. Basée à Velizy-Villacoublay, cette société de 200 personnes environ, qui revendique un chiffre d'affaires de plusieurs de près d’une cinquantaine de millions d'euros, connait une croissance de 20% par an ces dernières années.

Un accord inédit

"C'est extrêmement rare que Samsung noue des partenariats technologiques avec des PME. C'est notre premier accord du genre avec une société française", confie Cyril Godin, en charge de l'activité mobile de Samsung en France et présent à Monaco pour annoncer la commercialisation des premiers terminaux. Le rapprochement entre les deux sociétés remonte à 2015 quand le responsable au niveau mondial de la R&D de la division des terminaux mobiles du géant sud-coréen, à l'époque In Jong Rhee, apprend que le président de la République française utilise un téléphone Samsung, hautement sécurisé par une technologie développée par PME française.

Lors du World Mobile Congress de la même année, cette grand-messe qui réunit chaque année les grands fabricants de terminaux mobiles et leurs fournisseurs à Barcelone, il invite sur son stand le PDG d'Ercom et fait patienter ses autres visiteurs. Pendant leurs échanges, il le bombarde de questions et appelle ses équipes de R&D basées en Corée du Sud malgré le décalage horaire pour voir comment la technologie tricolore pourrait s'intégrer au mieux dans ses téléphones.

Après cette première prise de contact, il promet de rappeler ses interlocuteurs français. "Il a tenu parole. Il a rappelé une semaine plus tard pour qu'on travaille ensembl", explique Yannick Dupuch. Trois ans et demi plus tard de co-développements intensifs, Ercom et Samsung mettent sur le marché une solution hyper-intégrée de téléphone hautement sécurisé. "Samsung a joué le jeu. Il nous ont ouvert les entrailles électroniques de leurs smartphones pour que la solution soit la plus optimisée possible", se félicite-t-on donc du côté d'Ercom.

30% du chiffre d'affaires consacré à l'innovation

Ercom revient pourtant de loin. La société a failli disparaître en 2015 avec la disparition de l'équipementier Alcatel, son principal client à l'époque. La PME s'illustre alors dans les années 2000 en développant des équipements capables de simuler des milliers d'appels pour les grands fabricants de réseaux mobiles et les opérateurs. Quand Nokia rachète le moribond Alcatel et se débarrasse de l'ensemble de ses fournisseurs, Ercom a failli mettre la clef sous la porte. Du jour au lendemain, la PME perd une dizaine de millions d'euros de chiffres d'affaires.

Elle doit sa survie à ses actionnaires solides, parmi eux: BPI France et INEO (Engie) et le fonds européen Tempocap gérant des fortunes familiales... Cela lui donne du répit pour rebondir et accélérer dans le domaine du chiffrement où son expertise pour répondre à des besoins très spécifiques est reconnue. Comme en 2002,quand elle réussit à décrocher une référence prestigieuse dans ce domaine en équipant l'avion du président de République au nez et à la barbe des principaux spécialistes du secteur !

Aujourd'hui Ercom veut maintenir son avance technologique et consacre 30% de son chiffre d'affaires à la R&D. Elle est devenue une référence en matière de chiffrement des communications. Sa technologie sécurise le téléphone du président de la République, de ses proches collaborateurs, mais également de ceux de différents ministères (Intérieur Armées, Affaires étrangères...). Grâce avec l’accord avec Samsung, Ercom espère ainsi diffuser sa technologie de chiffrement auprès du secteur privé. "Les entreprises commencent par équiper leurs Comex. Puis cela diffuse. Certains de nos clients du CAC 40 équipent leur top 1000 de leurs managers", explique-t-on chez Ercom.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle