Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Qui est Boom Technology, la boîte qui veut créer le nouveau Concorde ?

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Vu sur le web Depuis la fin de carrière du Concorde en 2003, le vol supersonique a été totalement délaissé par les compagnies aériennes. Pourtant, Boom Technology vient de présenter le design de son prototype : le XB-1. Cet avion doit débuter ses essais en vol à la fin 2017 avec comme promesse la possibilité de relier New-York à Londres en 3h15.

Qui est Boom Technology, la boîte qui veut créer le nouveau Concorde ? © boom supersonic

Les avions supersoniques pointeraient-ils ( à nouveau) le bout de leur fuselage ? C'est du moins ce qu'affirme Boom Technology, dans les colonnes du Denver Post. Cette société américaine compte bien remettre au goût du jour les traversées de l'Atlantique ultra-rapides auxquelles la fin du Concorde a mis un terme en 2003.

Boom Technology a présenté ce 15 novembre sous la forme d'une maquette au tiers. e design de son XB-1, un avion capable d'atteindre plus de deux fois la vitesse du son (Mach 2.2).

En fondant Boom Technology à Denver dans le Colorado en 2014, Blake Scholl a souhaité rendre les vols supersoniques accessibles au plus grand nombre. Pour cela, la société a conçu l'avion de façon à ce que les compagnies puissent l'utiliser dès sa mise en service de façon rentable tout en facturant les mêmes tarifs que leur classe affaire actuelle. Et le patron de la société assure que les prix baisseront avec le temps. Pour un New-York-Londres, il faudra débourser 2 500 dollars mais le temps de trajet passera de 7 heures à 3h15.

Déjà dix exemplaires commandés

Hormis sa certification de pilote, Blake Scholl n'a pas d'expérience dans l'aviation. Passé par Amazon et fondateur de Kima Labs, depuis acquis par Groupon, il a dû s'entourer de talents pour mener son projet à bien. Parmi eux, Michael Reid, qui a développé l'autopilote du Boeing 787 et Andy Berryann qui a participé à la motorisation des F-35 et F-22. Au total, Boom Technology emploie 25 personnes et compte doubler ses effectifs l'année prochaine.

Grâce à son expérience, l'équipe de Boom Technology a pu différencier le XB-1 du Concorde. Mais également avec l'autorisation récente de l'agence fédérale de l'aviation (FAA) d'utiliser de nouvelles technologies clés dans l'aviation civile. Ainsi, le fuselage est fabriqué en composites de fibre de carbone, bien plus léger que l'aluminium du Concorde. La disposition des ailes a aussi été revue. En les raffinant et les rapprochant de l'avant de l'appareil, la société a réussi à atténuer le bruit produit par le bang supersonique. Un atout pour le XB-1 puisque la FAA interdit toujours le passage du mur du son au-dessus du territoire américain.

Bien que le premier vol du XB-1 soit prévu en fin d'année 2017, les investisseurs se manifestent déjà. En tête, Richard Branson, le patron de Virgin Galactic, a d'ores et déjà réservé les dix premiers exemplaires du XB-1, estimés à 200 millions de dollars l'unité (185 millions d'euros). Ces avions sont attendus dans le courant des années 2020.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

16/11/2016 - 17h49 -

Avez vous vérifié le sérieux de ce ' projet '? Enfumage de première classe ... JPS ==================================================================
Répondre au commentaire

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus