Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Qui est Ampere Computing, cette start-up qui défie Intel dans les puces de serveurs?

Ridha Loukil , , ,

Publié le

La start-up californienne Ampere Computing se lance à l’assaut de la forteresse d’Intel dans les serveurs avec des processeurs à architecture ARM. Elle mise sur les avantages de coût et de consommation de cette technologie au cœur de presque tous les mobiles pour briser le monopole du géant américain des semi-conducteurs. Un pari loin d’être gagné d’avance.

Qui est Ampere Computing, cette start-up qui défie Intel dans les puces de serveurs?
Processeur eMAG d'Ampere Computing dédié aux serveurs
© Ampere Computing

C’est David contre Goliath. Ampere Computing, une start-up californienne créée en 2017, défie le numéro un américain des semi-conducteurs Intel dans les serveurs. Elle lance son processeur eMAG à destination des équipements de datacenters et cloud computing. Objectif : briser le monopole du géant des puces électroniques qui domine le marché à 96% en 2017 selon le cabinet TrendForce avec ses processeurs à architecture X86.

Succès auprès de Lenovo

L’arme d’Ampere Computing réside dans l’architecture de processeurs ARM. Une technologie issue de la société britannique Advanced Risc Machines Holdings rachetée en septembre 2016 par le géant japonais de l’internet Softbank pour 31 milliards de dollars. Ses avantages en coût et consommation en font le moteur de prédilection de presque tous les mobiles où elle est mise en œuvre par des concepteurs de puces comme Apple, Qualcomm, Samsung Electronics ou MediaTek.

Ce sont ces avantages qu’Ampere Computing veut étendre aux serveurs dans des applications comme le big data, le Web ou les bases de données en mémoire. La start-up revendique déjà des succès auprès de plusieurs équipementiers de datacenters, dont le constructeur chinois Lenovo qui a racheté en 2014 les serveurs X86 d’IBM.

Selon le modèle, la puce eMAG combine 16 ou 32 cœurs de traitement pour un prix de 550 ou 850 dollars. Elle est fabriquée chez le fondeur taiwanais de semi-conducteurs TSMC avec une gravure de 16 nanomètres. Mais la prochaine version, qui sera lancée en 2019, bénéficiera d’une gravure de 7 nanomètres, ce qui mettra Ampere Computing en avance sur Intel qui sera toujours à la génération actuelle de 14 nanomètres. C’est sur cette avance technologique que la start-up mise aussi pour bousculer son grand concurrent.

Echec de Qualcomm

Ampère Computing n’est pas le premier acteur à tenter d’imposer les processeurs à architecture ARM dans les serveurs. D’autres comme Calxeda, AppliedMicro, Cavium Networks ou Qualcomm l’ont déjà fait. Sans grand succès. Selon le cabinet TrendForce, la technologie représente à peine 1% des livraisons de serveurs en 2017. Calxeda, AppliedMicro et Cavium Networks ont disparu ou été rachetés. Quant à Qualcomm, seul acteur à pouvoir changer vraiment la donne selon les analystes, il a été contraint de jeter l’éponge en juin dernier.  

Alors Ampere Computing peut-il réussir là où les autres ont échoué ? Le pari est loin d’être gagné d’avance. La start-up ne part toutefois pas de zéro. Elle a repris la propriété intellectuelle et les développements d’AppliedMicro qui a été racheté en 2016 par Macom Solutions Technology. Parmi ses fondateurs, elle compte des anciens chevronnés d’Intel et AMD, les deux seuls fournisseurs au monde de processeurs à architecture X86. Et, situation pour le moins cocasse, la start-up est dirigée par Renee James, qui a passé 28 ans chez Intel, dont deux ans en tant que numéro deux.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle